Préserver le sens de l’hospitalité

agrandir Louis Janin, l’un des hospitaliers les plus célèbres des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Louis Janin, l’un des hospitaliers les plus célèbres des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. © Pierre Morel
Louis Janin, l’un des hospitaliers les plus célèbres des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Louis Janin, l’un des hospitaliers les plus célèbres des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. © Pierre Morel

L’hospitalité, valeur centrale du pèlerinage, est célébrée dans un livre L’hospitalité sur les chemins de Compostelle.

« Accueillir, ce n’est pas seulement ouvrir sa porte, c’est aussi ouvrir son cœur » : ces paroles de Jean Vanier pourraient être la devise des hospitaliers.

Ces bénévoles, « anciens » marcheurs du chemin, accueillent les pèlerins dans les gîtes. Louis Janin (photo),qui a passé soixante ans sur les chemins de Saint-Jacques, et le P. Sébastien Ihidoy, qui a accueilli des milliers de jacquets à Navarrenx (Pyrénées-Atlantiques), livrent leur émouvant témoignage dans L’hospitalité sur les chemins de Compostelle.

Vidéo. La journaliste Marianne Rigaux raconte comment elle a rencontré  Louis Janin et le P. Sébastien Ihidoy.

 

« Nous sommes ici plus près de l’esprit des Évangiles que de celui du rapport marchand », commente Jean-Claude Bourlès dans la préface de cet ouvrage paru en pleine tourmente. En effet, le donativo (libre participation des pèlerins aux frais d’hébergement) provoque des tensions dans certaines communes, où les hébergeurs « commerciaux » parlent de concurrence déloyale. « Il faudrait, propose le P. Ihidoy, qu’une répartition se fasse entre les systèmes commerciaux et non commerciaux pour préserver cette pratique. »

Cette préoccupation, au cœur de l’esprit pèlerin, vient de rejoindre l’actualité internationale, en s’appliquant aux populations fuyant la guerre. La Fédération française des itinéraires culturels européens (dont font partie la Via Francigena ainsi que les chemins de Saint-Jacques, de Saint-Michel et de Saint-Martin) a en effet adopté une déclaration pour encourager les associations qui portent ces itinéraires et ceux qui les utilisent à soutenir les initiatives d’accueil aux migrants.

Une belle actualisation de ce thème qui montre que l’hospitalité, au-delà d’une pratique, est une philosophie de la vie.


► A lire

livre compostelle

L’hospitalité sur les chemins de Compostelle. Le Passeur Éditeur, 256 p. ; 19 € (avec, en annexe, les contacts pour être hospitalier).

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 6 décembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières