La voie oubliée de Rocamadour

agrandir La voie oubliée de Rocamadour
© dynamosquito
La voie oubliée de Rocamadour
© dynamosquito

«On l’appelle le chemin de solitude, car il est moins fréquenté que les voies principales vers Compostelle », déclare le Corrézien François Ceyrac qui, avec son association « Un chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle », a balisé en 2011, sur 270 km, cette voie oubliée mais riche de souvenirs jacquaires.

À l’occasion de l’année saint Amadour, qui commémore le 850e anniversaire de la découverte du corps intact de l’ermite, pourquoi ne pas se lancer sur cet itinéraire ?

Départ de Bénévent-l’Abbaye, à travers la Creuse, la Haute-Vienne, la Corrèze et le Lot : on passe des forêts aux monts du Limousin et aux causses quercynois, de l’ardoise aux lauzes et aux tuiles roses, du granit gris au calcaire blond. Avec une formidable diversité de paysages, de villages perchés, d’églises et de fontaines perdues.

Après Bourganeuf et Peyrat-le-Château, on découvre la collégiale d’Eymoutiers, puis le plateau des Monédières : les horizons s’élargissent, les chemins se font plus rudes. Voici alors Treignac, gardant les gorges de la Vézère ; sur le fronton de la porte d’entrée de la maison Lachaud Sangnier (1573), une coquille rappelle qu’autrefois, les pèlerins étaient accueillis ici gratuitement.

C’est par le « canal des moines », ouvrage d’art construit par les Cisterciens, que l’on atteint l’abbaye d’Aubazine, fondée au XIIe siècle. L’église est en visite libre, et sœur Christophora guide les pèlerins dans l’abbaye (horaires au 05 55 87 39 52).

Puis cap au sud ! On change de pays en abordant la vallée de la Dordogne, vers Collonges-la-Rouge. La chaleur gagne, d’antiques murets de pierres sèches marquent le chemin : après Martel-la-Blanche, au croisement de routes antiques, voici le village troglodyte de Gluges, puis celui de Montvalent.

Et enfin, en bout de vallée, agrippée au causse, Rocamadour !


Rens. : unchemindestjacques@gmail.com ou 06 76 82 23 05.
Le blog : www.un-chemin-de-st-jacques.net et www.chemin-de-st-jacques-voie-de-rocamadour-limousin-haut-quercy.fr
Le guide : La voie de Rocamadour vers Compostelle, Rando éditions, 96 p.  ; 12,90 €.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 10 janvier 2019

Notre Librairie

Voyages et croisières