Avec Webcompostella, des guides pour l’hospitalité chrétienne

agrandir Les quatre guides des haltes de prière et des accueils chrétiens édités par Webcompostella.
Les quatre guides des haltes de prière et des accueils chrétiens édités par Webcompostella. © Pierre Gauer
Les quatre guides des haltes de prière et des accueils chrétiens édités par Webcompostella.
Les quatre guides des haltes de prière et des accueils chrétiens édités par Webcompostella. © Pierre Gauer

Les nouveaux guides de l’hospitalité chrétienne, édités par Webcompostella, sont disponibles. N’oubliez pas de les mettre dans votre poche avant de prendre la route !

À propos de l'article

  • Créé le 27/07/2016
  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :Cécile Picco
  • Publié dans Pèlerin
    27 juillet 2016

Sur les couvertures de ces guides, un macaron : « Sites ouverts depuis 1000 ans. » L’hospitalité chrétienne est en effet inséparable du pèlerinage car de tout temps, les pèlerins ont trouvé dans les monastères, abbayes ou prieurés, le repos du corps et de l’âme.

L’initiative remonte à 2005. Depuis cette date, l’association Webcompostella édite des « guides des accueils et haltes chrétiennes », recensant les adresses des communautés religieuses, des familles ou des presbytères qui hébergent les pèlerins. Y sont aussi mentionnés les accueils en paroisse et les horaires des messes.

02PelerinsAccueilSaugues

A l'entrée de l'église de Saugues, des accueillants tamponnent les crédenciales (ou carnets des pèlerins). © P. Jean Anglade

Quatre guides disponibles

Quatre guides sont à ce jour disponibles : la voie du Puy-en-Velay (du Puy-en-Velay à Saint-Jean-Pied-de-Port), la voie de Tours (de Paris à Bayonne), la voie du Piémont pyrénéen (de Narbonne et Carcassone à Bayonne) et le Camino francés (de Roncevaux à Saint-Jacques-de-Compostelle).

« Chaque guide est réalisé sous la supervision d’un membre de l’équipe de Webcompostella, lui-même hospitalier sur l’un des chemins concernés, précise Pierre Gauer, webmaster du site Internet www.webcompostella.com. Ce sont, sur la voie du Puy, Léonard et Elisabeth Tandeau de Marsac (de l’Hospitalité Saint-Jacques d’Estaing) et frère Jean-Régis (prémontré de l’abbaye Sainte-Foy de Conques) ; sur la voie du Piémont, Jean-Louis Doux, qui accueille les pèlerins à Lourdes ; et sur la voie de Tours, Jean-Jacques Pagerie (de l’association Tranquilles sur la voie de Tours). Enfin, le guide du Camino francés, nouveauté de cette année, a étéréalisé par Pauline et Marcel Dobon (accueillants à Eauze), en liaison avec l’association espagnole des accueils chrétiens. 

L’hospitalité, un échange

 La plupart des accueils recensés dans ces guides sont donativo (c’est-à-dire en libre participation aux frais) ou tarifés à moindre coût. Ces guides sont d’ailleurs eux-mêmes distribués en donativo, pour bénéficier de la diffusion la plus large possible.

« Les hébergeants recensés ouvrent leur porte dans un esprit évangélique de don, de prière et de disponibilité », est-il écrit dans l’un des guides. Le P. Sébastien Ihidoy, qui a achevé son pèlerinage sur cette terre en février 2016, poursuit, dans un texte qui figure en tête d’un autre guide : « Lorsque les pèlerins me remercient, je leur dis simplement : à votre tour, soyez aimants et humains. Plus on est humain et plus on est spirituel. Et plus on est spirituel, plus on est humain. »

C’est donc un échange qui se produit sur ces chemins. Comme le dit Don Segundo, doyen du chapitre de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, en préface du guide sur le Camino francés : « La rencontre entre l’Eglise et le pèlerin est à double sens. Le pèlerin rencontre l’Eglise et voit en elle un signe du Christ ; l’Eglise sur le chemin rencontre le pèlerin et voit en lui un signe du Christ. » N’est-ce pas là une belle définition de l’Eglise en chemin ?

Pour se procurer les 4 guides : rendez-vous ici !

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 11 octobre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières