La voie de Tours vers Saint-Jacques de Compostelle

agrandir Paris : la tour Saint-Jacques, point de départ des pèlerins.
Paris : la tour Saint-Jacques, point de départ des pèlerins. © DR
Paris : la tour Saint-Jacques, point de départ des pèlerins.
Paris : la tour Saint-Jacques, point de départ des pèlerins. © DR

La voie de Tours : Paris – Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées-Atlantiques). 960 km, 39 jours de marche.

À propos de l'article

  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :Gaële de La Brosse

On l’'appelle aussi le « grand chemin de Saint-Jacques », ou le « chemin dallé des pèlerins ». La via Turonensis, que rejoignaient les jacquets venus du nord et du nord-est de l’'Europe, était en effet jadis très fréquentée. Des foules se rendaient alors à Tours pour s'’incliner sur le tombeau de saint Martin, mort en 397.

Les pèlerins comptèrent dans leurs rangs des personnages célèbres comme Clovis, Pépin Le Bref, saint Louis, Philippe Auguste, Richard Cœœur de Lion.

La voie de Tours, que les guides font généralement commencer à Paris, est aujourd’'hui redécouverte grâce aux efforts de quelques associations. L'’un de leurs premiers objectifs fut de tracer un itinéraire qui évite aux pèlerins les grands axes routiers. Il fallut également initier un réseau d'’hébergements, en constante augmentation.

À chacun, à présent, d'’y tracer sa route, à pied ou à vélo, puisque cette voie présente très peu de dénivelés. Plusieurs possibilités s'’offrent aux pèlerins, décrits dans différents guides. Ces derniers font généralement alterner les sentiers de randonnée, les chemins forestiers et les petites routes de campagne. Quel que soit le trajet retenu, la surprise et l’'émerveillement seront au rendez-vous, tant le patrimoine des régions traversées est riche.

Il suffit de citer les villes d’Orléans, de Blois, de Tours, de Poitiers, ou de Saint-Jean-d’'Angély, et les communes de Melle, d’'Aulnay, ou de Pons, pour être persuadé que ce chemin ne peut décevoir son pèlerin…

Variantes : comme il y a plusieurs itinéraires proposés pour la voie de Tours, on ne parlera pas de variantes mais de différents choix possibles. Le site Via Turonensis en propose les fiches descriptives.

Saison : les gîtes sont généralement ouverts de mi-avril à mi-octobre, saison où ce chemin est généralement pratiqué. Comme sa fréquentation n'’est pas importante, il peut être effectué l’'été.

Il y a 17 étapes à ne pas manquer :

  • Paris (Ile-de-France)
  • Orléans (Loiret)
  • Tours (Indre-et-Loire)
  • Châtellerault (Vienne)
  • Poitiers (Vienne)
  • Melle (Deux-Sèvres)
  • Aulnay (Charente-Maritime)
  • Saint-Jean-d’Angély (Charente-Maritime)
  • Saintes (Charente-Maritime)
  • Pons (Charente-Maritime)
  • Blaye (Gironde)
  • Bordeaux (Gironde)
  • Gradignan (Gironde)
  • Vieux-Lugo (Gironde)
  • Sorde-l’Abbaye (Landes)
  • Ostabat (Pyrénées-Atlantiques)
  • Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées-Atlantiques)

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 6 décembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières