Arles (Bouches-du-Rhône)

agrandir Arles (Bouches-du-Rhône)
Le cloître Saint-Trophime © D.R.
Arles (Bouches-du-Rhône)
Le cloître Saint-Trophime © D.R.

Arles, 13200 - Provence-Alpes-Côte d’'Azur. Les conseils donnés par le Guide du pèlerin au XIIe siècle pour la viste d'Arles ont traversé les âges pour parvenir jusqu’'à nous.

À propos de l'article

  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :Gilles Donada

C’est donc dans la nécropole des Alyscamps que le jacquet se recueillera avant son départ, dans cette allée qui porte le nom provençal des «Champs-Elysées», où la mythologie grecque situe le séjour des héros et des gens vertueux. Puis il vénérera la mémoire du fondateur de l’'abbaye de Lérins dans l’église Saint-Honorat, située à l’'extrémité est de ce cimetière, avant de se diriger vers l’'église Saint-Blaise, où se trouvait jadis le tombeau de saint Césaire.

Enfin, le célèbre guide indiquant que « ceux qui vont à Saint-Jacques par la route de Saint-Gilles doivent rendre visite à Arles au corps du bienheureux Trophime », il ira s’'incliner devant les reliques du premier évêque de cette ville dans l’'église qui lui est consacrée.

A l’'orée de son voyage, il confiera ses intentions à l'’apôtre Jacques le Majeur, qui l’'accueille avec solennité sur le portail occidental de cet édifice.

L'’office de tourisme fournit des informations sur la voie d'’Arles, notamment sur le parcours du pèlerin dans la ville d’'Arles (en téléchargement) : www.tourisme.ville-arles.fr

Pour les pèlerins

■ Remise de la credencial, documentation (dont une liste d’'hébergements chez les particuliers) :

Accueil pèlerins des Chemins d’'Arles (Renée Debard)
30 avenue de Pskov, 13200 Arles.
Tél. : 06 83 26 13 16
E-mail : renee.debard[a]wanadoo.fr.

Remise de la créanciale, accueil des pèlerins :
Hospitalité des Chemins , 13200 Arles.
Tél. : 06 75 07 34 93
E-mail : yves.lassagne[a]free.fr.
Le soir, à 18 h 30, Yves Lassagne conduit les pèlerins qui le souhaitent au prieuré Notre-Dame-des-Champs (à 8 km d’Arles).

> Visa des crédenciales et créanciales à l’'une de ces deux adresses ou au cloître, aux Alyscamps, à l’'Office de tourisme, à l’'église Saint-Trophime.

Saint Trophime (IIIe siècle)

Selon Grégoire de Tours, saint Trophime serait venu pour évangéliser la Gaule vers 225, sous le règne de l’'empereur Dèce, avec plusieurs compagnons : Saturnin (de Toulouse), Denis (de Paris), Austremoine (d’'Auvergne), Paul (de Narbonne), Gatien (de Tours) et Martial (de Limoges).

Sa vie est mal connue, mais on sait que c’'est lui fonda l’'Église d’'Arles, dont il fut le premier évêque. Il aurait transformé les Alyscamps, nécropole païenne, en cimetière chrétien et érigé un sanctuaire marial, Notre-Dame-des-Grâces.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 octobre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières