Des clous pour Compostelle : il faudra attendre encore !

agrandir La mobilisation reste entière pour un balisage de la voie de Compostelle à Paris.
La mobilisation reste entière pour un balisage de la voie de Compostelle à Paris. © Tagore75/Fotolia.com
La mobilisation reste entière pour un balisage de la voie de Compostelle à Paris.
La mobilisation reste entière pour un balisage de la voie de Compostelle à Paris. © Tagore75/Fotolia.com

Rappelez-vous, il y a quelques semaines, la mairie de Paris proposait à ses habitants de voter pour un projet de balisage jacquaire. Le projet n’a finalement pas été retenu.

À propos de l'article

  • Créé le 02/10/2015
  • Publié par :Estelle Couvercelle
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    2 octobre 2015

« Internet 2 689, urnes : 835, total 3 524,  tel est le verdict de la consultation qui a pris fin samedi 26 septembre 2015, regrette Jean-François Fejoz, de l’association Compostelle 2000.

Depuis plusieurs années, il est devenu l’un des porte-parole les plus actifs d’un projet de balisage du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle dans Paris, matérialisé par des clous en bronze.

« Il y a de quoi enrager quand on observe en pièce jointe que le projet qui a obtenu la deuxième place s'intitule "Paris aux piétons" ! Il suffisait que notre idée "Des clous pour Compostelle" fasse partie de ce projet pour qu'elle passe ! » constate-t-il amèrement. Or, la mairie de Paris l’avait classé dans la catégorie « Culture et le Patrimoine ».

► Document. Les projets retenus par la mairie de Paris.

Budget participatif 2015 : 8 projets retenus pour Paris et une participation record après 26 jours intenses de votes.  

Anne Hidalgo et son adjointe Pauline Véron, ont dévoilé mardi les résultats du budget participatif 2015. Près de 67.000 personnes ont participé au scrutin (+64% par rapport à 2014).(supprimer : redondant, voir ci-dessous) Les projets seront mis en œuvre dès 2016.

Participation record : 66.867 personnes, soit près de 3% de la population parisienne, se sont exprimées. C’est 64% de plus qu’en 2014. Parmi ces votants, 62% ont exprimé leur choix sur internet, via la plateforme dédiée. 30% de ces votants numériques avaient moins de 30 ans, les arrondissements populaires arrivant en tête des taux de participation.

38% des votants ont choisi d’utiliser un bulletin de vote papier, déposé dans l’une des 150 urnes, installées dans les mairies d’arrondissements et dans les équipements de proximité, sur les marchés ou à proximité des écoles, ou encore transportées par des triporteurs spécialement mobilisés pour l’occasion.

Les Parisiens se sont aussi mobilisés sur les réseaux sociaux : 10 437 tweets ont été consacrés au budget participatif.
Les 8 projets parisiens arrivés en tête, qui seront mis en œuvre dès 2016,  concernent les circulations douces, la végétalisation de Paris ou encore l’aide envers les plus démunis. La liste est la suivante :
1. « En piste, encore plus d’aménagements cyclables »
2. « Paris aux piétons »
3. « Développer l’aide aux personnes en situation de précarité »
4. « A la reconquête de la petite ceinture »
5. « Cultiver en ville »
6. « Du matériel de nettoiement silencieux et non polluant »
7. « Des fontaines à boire dans tout Paris »
8. « Du vert à tous les étages ».

179 projets d’arrondissements ont également été retenus et seront également réalisés à partir de l’année prochaine.


Jean-François Fenoz admet que :

3 500 votes au total dont 2 690 par Internet, ce ne sont pas des chiffres dont nous devons avoir honte

La leçon à tirer de cette expérience ?  Mener un travail de sensibilisation auprès des Parisiens pour faire connaître le tracé de la voie de Compostelle dans la Ville lumière.

« Mais enrager ne sert à rien, la persévérance ("patience et longueur de temps") vient mieux à bout des difficultés... Le travail continue donc », conclut-il.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 20 septembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières