Prix Pèlerin des médias : Tabernacle en ivoire et nacre dans l'ancienne cathédrale Saint-Michel, à Sospel (Alpes-Maritimes)

En partenariat avec le CFRT/Le Jour du Seigneur.

Concours « Un patrimoine pour demain » 2013

À propos de l'article

  • Créé le 23/10/2018
  • Publié par :Philippe Royer
  • Édité par :Cécile Picco
  • Publié dans Pèlerin
    7091 du 25 octobre 2018

«C’est un bijou, une œuvre d’art incroyable, commente Stéphane Bern. Ce tabernacle de Sospel est un trésor surgi de la foi des artistes de l’époque baroque.»

Idéalement située entre le massif du Mercantour et la mer Méditerranée, à la verticale de Menton, Sospel possède un fabuleux patrimoine.

La place Saint-Michel, d’abord, au centre de la vieille ville, ressemble à un décor de théâtre. La façade baroque de l’église Saint-Michel, ensuite, reconstruite au XVIIe siècle, enchâssée dans un angle de cette place à l’italienne.

Enfin, dans la vaste nef de cette ancienne cathédrale, sous la papauté d’Avignon, se déploie un décor raffiné. Les stucs, foisonnants, ont été rehaussés à la feuille d’or, et les peintures murales nettoyées.

Mais il manquait une pièce maîtresse à ce chantier tout juste achevé : la restauration du tabernacle du XVIIIe siècle, conservé dans la chapelle latérale dite de Bréa - elle est ornée d’un retable de la « Vierge immaculée de Sospel » due à l’un des membres de cette célèbre famille de peintres niçois.

« Grâce à Pèlerin, nous allons pouvoir redonner tout son lustre à cette pièce exceptionnelle en bois et onyx, avec des scènes en marqueterie d’ivoire et de nacre », se réjouit Isabelle Osché, dynamique adjointe au maire de Sospel, chargée du patrimoine et de la culture. 

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 15 novembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières