La maison natale du maréchal Foch célèbre le héros de la Première Guerre mondiale

agrandir La maison natale du maréchal Foch célèbre le héros de la Première Guerre mondiale.
La maison natale du maréchal Foch célèbre le héros de la Première Guerre mondiale. © Ville de Tarbes.
La maison natale du maréchal Foch célèbre le héros de la Première Guerre mondiale.
La maison natale du maréchal Foch célèbre le héros de la Première Guerre mondiale. © Ville de Tarbes.

Transformée en musée en 1951, la maison familiale du maréchal Foch présente les souvenirs témoignant du vainqueur de la Première Guerre mondiale.

À propos de l'article

  • Créé le 04/11/2013
  • Publié par :Marine Bisch
  • Édité par :Estelle Couvercelle

C’est au 2 rue de la Victoire à Tarbes qu’est né le 2 octobre 1851 le héros de la guerre 1914-1918. Sixième enfant d’une famille pyrénéenne, Ferdinand Foch voit le jour au premier étage du logement familial. « Cette belle demeure du XVIIIème siècle est caractéristique de l’architecture du pays de Bigorre », décrit Nicole Zappata, chargée du service culture à la mairie de Tarbes.

La maison natale du maréchal Foch a été achetée par l’Etat avant la deuxième guerre mondiale. En 1938, elle est classée monument historique. En 1951, à l’occasion du centenaire de la naissance de Ferdinand Foch, la bâtisse est transformée en musée. Celui-ci est inauguré par le président de la République de l’époque Vincent Auriol.

Lieu patrimonial et de mémoire, ce musée rassemble de nombreux souvenirs du maréchal. « Plusieurs objets rapportés par l’officier sont présentés dans la maison comme un costume de chef indien et un calumet », explique Nicole Zappata. Le musée présente aussi des maquettes de monuments qui lui sont consacrés.

La ville met en place une politique d’expositions temporaires au sein de la maison natale du maréchal. Chaque année, ce lieu accueille 3 000 visiteurs, venus découvrir l’histoire et la brillante carrière du célèbre général.

Ferdinand Foch (1851-1929)

Il est un élève brillant dès son plus jeune âge. A dix ans, il entre au lycée de Tarbes et quelques années plus tard, il obtient son baccalauréat en lettres et sciences. Envoyé à Metz en 1869 pour y préparer l'École polytechnique, il connaît l'occupation prussienne en Lorraine.

De 1895 à 1901, il enseigne à l'École de Guerre, avant d'en devenir le commandant en 1908. Août 1914 : la guerre éclate. Général depuis 1907, Ferdinand Foch commande le 20ème corps d'armée à Nancy, et se distingue dans diverses opérations.

En 1917, il est appelé comme chef d'état-major général de l'armée. Désigné comme général des troupes alliées, il bloque l'offensive allemande en avril 1918 et lance la contre-attaque décisive du 18 juillet. Ferdinand Foch est couvert d’honneurs : maréchal de France, de Grande-Bretagne et de Pologne, académicien, titulaire de 37 décorations françaises et étrangères, Président du Conseil supérieur de la guerre.


Adresse

2, rue de la victoire, 65000 Tarbes. Tél : 05.62.93.19.02.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 2 août 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières