Un mémorial Lustiger inauguré à Jérusalem

agrandir De gauche à droite : Mgr André Vingt-Trois, Mgr Fouad Twal et Richard Prasquier, ancien président du Crif.
De gauche à droite : Mgr André Vingt-Trois, Mgr Fouad Twal et Richard Prasquier, ancien président du Crif. © Flash 90
De gauche à droite : Mgr André Vingt-Trois, Mgr Fouad Twal et Richard Prasquier, ancien président du Crif.
De gauche à droite : Mgr André Vingt-Trois, Mgr Fouad Twal et Richard Prasquier, ancien président du Crif. © Flash 90

Le 23 octobre 2013, un jardin mémorial dédié à Mgr Lustiger a été inauguré au cœur du monastère bénédictin d’Abu Gosh, aux portes de Jérusalem. Le symbole du rapprochement entre communautés catholique et juive.

« Un homme aux multiples facettes, mais toutes imprégnées par le Dieu d’Israël. » Le P. Charles-Eugène Galichet, abbé du monastère d’Abu Gosh, évoque avec tendresse et respect la figure d’Aaron Jean-Marie Lustiger.

Une relation forte s’était nouée entre l’ancien archevêque de Paris et la communauté locale au fil de ses visites régulières dans ce monastère bénédictin, à quelques kilomètres de Jérusalem. Quand, après sa mort, l’idée d’un mémorial en Israël dédié à ce cardinal catholique d’origine juive a commencé à germer, il n’a pas fallu longtemps pour que s’impose l’idée de le réaliser sur ce petit bout de territoire français.

Vidéo. L’inauguration du mémorial Lustiger. Source KTO TV.

 

La complicité et l’amitié ancienne du P. Patrick Desbois, directeur du Service national pour les relations avec le judaïsme, et de Richard Prasquier, ancien président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), ont fait le reste.

Autour de l’église abbatiale, couverte de fresques du XIIe siècle, le jardin dédié à l’ancien archevêque de Paris accueille depuis longtemps les nombreux pèlerins et touristes dans cette petite localité arabe de 6 000 habitants.


Je suis une provocation vivante 

Et aussi, régulièrement, des groupes de soldats israéliens en visite culturelle, venant rencontrer la réalité de la vie monastique bénédictine. Désormais, les moines et moniales pourront aussi, dans cet espace paysager animé par le chant des sources, inviter leurs visiteurs à prendre un temps de repos et de méditation, dans le respect des convictions de chacun.

Vidéo. La carrière de Jean-Marie Lustiger. Source : INA.

 

Il ne faut pas chercher ici de statue ou de portrait du cardinal : seules quelques plaques de céramique portent, en français, en hébreu et en arabe, quelques-unes de ses pensées spirituelles. Un choix sobre qui correspond bien à la personnalité de Mgr Lustiger. « Je suis une provocation vivante », avait-il ainsi confié sur la fin de sa vie au président du Crif.

► Lire la suite dans Pèlerin n° 6831, du 31 octobre 2013.

►  Trouvez Pèlerin chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale).

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 15 novembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières