Qu'est-ce que la fête de la présentation de la Vierge Marie ?

agrandir Qu'est-ce que la fête de la présentation de la Vierge Marie ?
© DR
Qu'est-ce que la fête de la présentation de la Vierge Marie ?
© DR

Chaque 21 novembre, l'Église fête la présentation de Marie au temple. Un événement qui ne se trouve pas dans l'Évangile, mais qui se réfère à un évangile apocryphe de Jacques le Mineur.

Le présentation de Marie au temple est un épisode qui ne se trouve pas dans les quatre évangiles.

Il est extrait du protévangile de Jacques (c’est-à-dire relatant des événements antérieurs, à ceux évoqués dans les récits des quatre évangiles canoniques). Rédigé au IIe siècle, probablement dans la région égyptienne, il est présenté comme l’œuvre de l’apôtre Jacques le Mineur, fils d'Alphée.

L’Église n’a pas retenu le protévangile de Jacques comme canonique, en raison de sa datation tardive et du merveilleux dont il est imprégné.

Le récit relate qu’à la naissance de Marie, Anne et Joachim, ses parents, voulurent remercier Dieu. Ils  lui consacrèrent leur enfant.

Voici l’extrait du protévangile de Jacques :

...Joachim dit : "Menons-la au temple du Seigneur, pour accomplir la promesse que nous avons faite. Sinon le Maître s'irriterait contre nous et rejetterait notre offrande."

Mais Anne répondit : "Attendons sa troisième année, de peur qu'elle ne réclame son père ou sa mère." Joachim opina : "Attendons."

L'enfant eut trois ans… Et le prêtre accueillit l'enfant et l'ayant embrassée, il la bénit et dit : "Le Seigneur Dieu a exalté ton nom parmi toutes les générations.

En toi, au dernier des jours, le Seigneur manifestera la rédemption aux fils d'Israël."

Et il la fit asseoir sur le troisième degré de l'autel. Et le Seigneur Dieu répandit sa grâce sur elle. Et ses pieds esquissèrent une danse et toute la maison d'Israël l'aima.


Toutefois, derrière l’imagination de ce récit apocryphe (écrit considéré comme non authentique), la fête de la Présentation de Marie est le symbole de la consécration de la Sainte Vierge au Seigneur. Elle souligne la disponibilité de la Vierge Marie à la volonté divine : le cœur de Marie est entièrement dédié à Dieu.

De l'Orient à l'Occident

La piété populaire et la spiritualité mariale furent marquées par cette fête. D’abord en Orient puis en Occident. Dès novembre 543, les Églises d’Orient ont fêté "l'Entrée au temple de la Très Sainte-Mère de Dieu", à la basilique Sainte-Marie-la-Neuve, érigée à Jérusalem sur la colline de Sion en face de l’esplanade du Temple.

Dans l'Empire byzantin, on trouve la référence à la Présentation de la Vierge Marie au Temple à partir du VIIIe siècle. Elle connut un développement considérable à partir du XIe siècle et devint extrêmement populaire pendant tout le Moyen Age.

La fête de la Présentation est reconnue par le pape Grégoire XI en 1372. Elle ne sera cependant inscrite au calendrier liturgique d’Occident qu’en 1585, par le pape Sixte V.

Aujourd’hui encore, cette fête est honorée par les chrétiens.

Que Marie nous enseigne à recevoir avec amour ceux qui viennent dans nos églises.

Ainsi, le 21 novembre 2014, le pape François disait : « Aujourd’hui, la liturgie célèbre la présentation de la Sainte Vierge au temple : une jeune fille. Et comme une femme simple, comme Anne, entre à ce moment-là la Sainte Vierge. Qu’elle nous enseigne à tous, à tous les prêtres et à tous ceux qui ont une responsabilité pastorale, à maintenir le Temple pur, à recevoir avec amour ceux qui y viennent, comme si chacun d’entre eux était la Sainte Vierge ». 

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 20 septembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières