SNCF : les voyageurs handicapés espèrent encore des progrès

agrandir SNCF : les voyageurs handicapés espèrent encore des progrès
SNCF : les voyageurs handicapés espèrent encore des progrès © Cédric Faimali/Argos
SNCF : les voyageurs handicapés espèrent encore des progrès
SNCF : les voyageurs handicapés espèrent encore des progrès © Cédric Faimali/Argos

La SNCF a rendu plus accessibles ses gares et ses trains aux personnes avec un handicap, mais la circulation à l'intérieur des wagons reste problématique.

À propos de l'article

  • Créé le 31/08/2012
  • Modifié le 28/02/2014 à 12:00
  • Publié par :Marie-Valentine Chaudon
  • Édité par :Gilles Donada
  • Publié dans Pèlerin
    6770 du 30 août 2012

"Le progrès ne vaut que s'il est partagé par tous", scandaient les affiches de la SNCF dans les années 1990. Une belle idée... En pratique, il aura fallu une loi, le 11 février 2005, pour engager le chantier.

La SNCF a investi 500 millions d'euros sur dix ans. Objectif : rendre trains et gares accessibles aux personnes à mobilité réduite. Guichets trop hauts, quais desservis par des escaliers, trains trop étroits...

"Beaucoup d'efforts ont été faits dans les gares, notamment pour l'accès aux guichets, et les nouveaux TER, quand les quais sont à bonne hauteur, sont désormais accessibles aux fauteuils roulants, constate Patrice Tripoteau, directeur général adjoint de l'Association des paralysées de France (APF). Mais dans la grande majorité des cas, il faut encore une assistance pour monter à bord du train."

Depuis 2007, la SNCF dédie un service d'aide gratuit aux personnes handicapées, " Accès plus", disponible dans 259 gares. 4 500 personnes l'ont utilisé en 2011.

"À condition de réserver et d'arriver trente minutes avant le départ du train, les voyageurs sont pris en charge par du personnel formé, explique Barbara Dalibard, qui coordonne la commission accessibilité de la SNCF. Nous pouvons aussi transporter les bagages et assurer le transfert du domicile au train par exemple."

Une fois dans le wagon, les obstacles restent encore nombreux. "Dans les TGV, ni les toilettes ni la voiture-bar ne sont accessibles", note Patrice Tripoteau. Et seules deux places par rame sont dédiées aux fauteuils roulants - bientôt quatre dans les nouveaux TGV. " Il en faudrait deux par wagon. Les personnes à mobilité réduite ne peuvent pas partir à plusieurs !" tempête Anne de Ladoucette, à l'origine de la pétition "Une place pour chacun", parrainée par Philippe Pozzo di Borgo, dont l'histoire a inspiré le film Intouchables.

Le cas particulier des pèlerins pour Lourdes a fait l'objet, en mai 2012, d'accords entre la SNCF, Réseau ferré de France (RFF) et les organisations de pèlerinage.

En remplacement des vieilles voitures-ambulances bientôt supprimées, la SNCF a mis au point des kits pour allonger les malades dans les trains.

"Ces dispositifs ne sont pas adaptés aux pathologies nécessitant, par exemple, de l'assistance respiratoire, déplore Francis Dias, coordinateur des pèlerinages à Lourdes. Certains devront peut-être préférer le car médicalisé, mais ce n'est ni le même prix ni la même organisation."

Forums. Partagez votre expérience, positive ou négative, à propos de l'accueil en gare ou dans les trains des personnes à mobilité réduite.

La SNCF est-elle encore un service public ?

"La SNCF est-elle encore un service public ?", un dossier de six pages dans Pèlerin n°6770 du 30 août 2012
La Société nationale des chemins de fer français fête, cette semaine, ses 75 ans. Longtemps en situation de monopole d'État, elle doit désormais s'ouvrir à la concurrence européenne. Sa mutation en société commerciale inquiète les usagers qui, à tort ou à raison, pointent des manquements à ses missions de service public.

→ Ponctualité : toujours en retard ? 
→ Aménagement : une gare près de chaque Français ? 
→ Le maillage ferroviaire actuel pourra-t-il être préservé ?
→ Remplir les trains pour en limiter le coût
→ Accessibilité : les handicapés, voyageurs comme les autres ? 

►  Trouvez Pèlerin chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale).

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 octobre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières