Pierre, 69 ans : "J'ai demandé de l’aide là-haut"

agrandir "Il ne nous restait plus qu’à remercier la sainte Vierge."
"Il ne nous restait plus qu’à remercier la sainte Vierge."
"Il ne nous restait plus qu’à remercier la sainte Vierge."
"Il ne nous restait plus qu’à remercier la sainte Vierge."

Pierre a confié un événement qui lui est arrivé, qui lui a fait plus particulièrement sentir la présence de Dieu dans sa vie.

À propos de l'article

  • Créé le 13/04/2018
  • Publié par :Dominique Lang
  • Édité par :Sabine Harreau
  • Publié dans Pèlerin
    7063 du 12 avril 2018

Je suis bûcheron, aujourd’hui retraité, et je rends des services de bricolage chez les uns et les autres. Je fais ainsi quelques travaux dans une maison de religieuses des monts du Forez, situé dans le Massif central, qui accueillent de nombreux groupes.


Une sœur me demande de chiffrer la remise en état de ce terrain.

Sur le bord de leur parking, j’ai installé un panier de basket que j’avais récupéré afin que les jeunes de passage puissent jouer. Mais le terrain, caillouteux, n’était pas adapté. une sœur, dynamique et sportive, me demande alors d’étudier et de chiffrer la remise en état de ce terrain. ensemble, nous prévoyons de faire une bordure en ciment et d’installer un revêtement, et nous calculons la dépense, au centime près, pour qu’il n’y ait pas de gaspillage.

Nous parlons à la sœur supérieure de notre projet. elle souhaite demander l’autorisation des associations qui gèrent la propriété. « il n’y a pas d’argent », nous font-elles savoir, alors même que nous n’avions pas l’intention de leur demander le financement.


Je n’ai pas appris grand-chose à l’école, mais j’ai la chance d’être catholique.

Je n’ai pas appris grand-chose à l’école, mais j’ai la chance d’être catholique et je n’hésite pas à m'appuyer sur ma foi. Je décide donc d'ajouter un paragraphe à ma prière quotidienne, qui consiste en un chapelet, suivi d’intentions personnelles. Je demande à ceux qui nous ont précédés et qui siègent au paradis, ainsi qu’à la sainte Vierge, de nous faire connaître leurs avis sur la question.


Je décide donc d'ajouter un chapelet à ma prière quotidienne.

Le lendemain, une dame me téléphone. « Tu sais que je te dois des sous, passe à la maison, je vais t’en donner une partie », me dit-elle. À vrai dire, je ne comptais plus sur cet argent, dû pour la fourniture de bois de chauffage.

Cette dame m’a donné exactement la somme.

Cette dame m’a donné exactement la somme que nous avions calculée avec la jeune sœur. Il ne nous restait plus qu’à remercier la sainte Vierge pour la rapidité de sa réponse. et à nous mettre au travail : la sœur a fait le ciment, j’ai posé les cailloux, puis le revêtement. Les jeunes ont maintenant un terrain de jeu.

Il ne nous restait plus qu’à remercier la sainte Vierge.

Je pense que ceux qui nous ont précédés sont toujours actifs, c’est à eux qu’il faut demander aide et conseils, car ils voient les choses de plus haut.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 20 septembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières