Jusqu’au dernier !

Cette semaine, Catherine Lalanne rédactrice en chef à Pèlerin, réagit suite aux attentats qui ont touché Bruxelles, le Mardi 22 mars.

Dossier

Nos éditos

Les éditos d'Anne Ponce

À propos de l'article

  • Créé le 25/03/2016
  • Publié par : Catherine Lalanne
  • Édité par :Cécile Picco
  • Publié dans Pèlerin
    6957 du 31 mars 2016

“Cornichons ! Ectoplasmes ! Dindons ! Canailles ! Pignoufs ! Crétins ! Lavés du cerveau… »

Après les terribles attentats de Bruxelles, un dessinateur exprime sa révolte par la bouche du capitaine Haddock.

Le caricaturiste Bidu met en scène le célèbre marin invectivant de noms d’oiseaux un terroriste déboussolé.

 

Cette bulle d’humour rompt avec les images du carnage qui arrivent en masse à la rédaction.

L’heure est à la douleur, pas à la plaisanterie, pourtant cette bordée d’injures fleuries clame, autant qu’une déclaration solennelle, le dégoût de ces actes criminels et la colère contre ceux qui les ont perpétrés.

Elle symbolise surtout notre culture de la liberté face au fanatisme et désarme l’intégrisme en deux coups de crayon et un sourire.

Quatre mois seulement après Paris, la ville d’Hergé, capitale de la création et de la bande dessinée, est attaquée, meurtrie, mais pas anéantie. Comme ce petit dessin qui circule sur la Toile, les Bruxellois plient mais ne rompent point. Du calme des rescapés au dévouement des secouristes,de la retenue des familles à celle du gouvernement ou du clergé, la dignité est sur tous les visages.

Cet attentat supplémentaire ne signe pas la victoire de Daech, bien au contraire.

Sous les frappes de la coalition, l’organisation État islamique recule en Irak, en Syrie et multiplie les actions pour redorer son blason. En ciblant la capitale européenne, Daech veut atteindre un symbole, mettre à mal la tradition d’humanisme qui unit les Bruxellois comme elle a soudé les Parisiens.

Ces crimes de trop seront-ils l’électrochoc dont l’Europe a besoin pour allier toutes ses forces de renseignements, de protection, de frappe et de diplomatie ? Il est urgent qu’elle se rassemble pour empêcher d’autres carnages.

Pour l’heure, l’avancée rapide de l’enquête internationale est vitale pour anéantir la cellule organisatrice des massacres de Bruxelles et de Paris.

Dans Ouest France, Chaunu, un autre illustrateur, publie un dessin des célèbres détectives Dupond et Dupont.

Le tandem donne une conférence de presse : « Nous traquerons les terroristes », affirme Dupond, « Je dirais même plus, renchérit Dupont, nous traquerons les terroristes. »

En mémoire des victimes innocentes de nos deux capitales amies, que les criminels soient traqués, arrêtés et jugés. Jusqu’au dernier !

 

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 20 septembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières