Coulisses

agrandir La bonne résolution de cet été : se ressourcer !
La bonne résolution de cet été : se ressourcer ! © Stephen Shepherd/Plainpicture
La bonne résolution de cet été : se ressourcer !
La bonne résolution de cet été : se ressourcer ! © Stephen Shepherd/Plainpicture

Anne Ponce, la directrice de la rédaction de Pèlerin, vous fait partager les coulisses de notre hebdomadaire. Entre bonnes résolutions de l’été et la réalité d’un bouclage avancé…

Dossier

Nos éditos

Les éditos d'Anne Ponce

À propos de l'article

  • Créé le 15/07/2015
  • Publié par :Anne Ponce
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6920, du 16 juillet 2015

On adresse beaucoup de reproches aux journalistes. Notamment celui de parler de choses qu’ils ne connaissent pas, de faire des recommandations qu’ils ne s’appliquent pas à eux-mêmes. Nous ne ménageons pourtant pas nos efforts pour bien exercer notre métier.

Par exemple, dans la partie magazine, nous travaillons minutieusement à vous concocter des conseils psy et des repères spi, à vous dégoter des experts de ceci et des coachs de cela. Mais il est vrai aussi… que nous ne parvenons pas toujours à suivre nos propres conseils.

Prenez ce numéro par exemple. Que voyez-vous affiché en couverture ? « Un été pour se ressourcer. » Belle promesse, n’est-ce pas ? Photos douces et apaisantes : on s’y croirait ! Et ces titres d’articles, ne font-ils pas envie ? « Ralentir », « Lâcher prise », « Apaiser ».

Soulignons que la journaliste chargée de l’enquête a rencontré les meilleurs spécialistes et qu’elle a testé personnellement les techniques évoquées. Et pourtant… Il serait plus honnête de ma part d’afficher ici une mise en garde :


Avertissement à nos lecteurs : pour réaliser ce numéro, l’équipe de Pèlerin n’a suivi quasiment aucun des conseils donnés dans les pages suivantes. 

«Ralentir » ? Surtout pas ! En raison du 14 Juillet, nous devions envoyer ce numéro à l’imprimerie le vendredi soir, au lieu du lundi habituellement.

Au moment où j’écris, c’est donc la course contre la montre. On va vite et il faut encore accélérer.

« Lâcher prise » ? Pas question ! Les rédacteurs vérifient leurs infos, les secrétaires de rédaction traquent les fautes, les maquettistes fignolent leurs pages, le service photo sélectionne les plus belles images du voyage du pape, les rédacteurs en chef ont mal à la tête (ou mal au dos). On ne lâche rien.

« Apaiser » ? Et puis quoi encore ! La secrétaire générale ne veut pas entendre parler de ce mot. Il faut rappeler l’illustrateur qui n’a toujours pas envoyé son dessin. Moi-même, je tanne le directeur artistique pour qu’il finalise la couverture : « Mais si, je t’assure ! Il faut mettre le roquefort en évidence : ça va rendre notre numéro appétissant ! »

Bon, c’est promis, une fois le numéro bouclé – de façon acrobatique mais dans les temps comme d’habitude – l’équipe va pouvoir « ralentir » et « lâcher prise ». Enfin pas trop, il faut déjà préparer le prochain numéro.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 20 septembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières