Commandes de Noël

agrandir Anne Ponce
Anne Ponce © Eric Garault
Anne Ponce
Anne Ponce © Eric Garault

Noël approche. Les listes au Père Noël se forment. Mais ne mélangeons pas ces listes et les "commandes" faites à Dieu. Et si l'essentiel était de faire acte de générosité toute l'année ?

Dossier

Nos éditos

Les éditos d'Anne Ponce

À propos de l'article

  • Créé le 25/11/2013
  • Modifié le 25/11/2013 à 12:00
  • Publié par :Anne Ponce
  • Édité par :Marine Bisch
  • Publié dans Pèlerin
    6679

Dans deux semaines, nous fêterons Noël. Dans les cours de récréation, les conversations bruissent d'excitation, avec une ritournelle : « Et toi, qu'est-ce que tu as commandé comme cadeaux ? »

S'ensuivent de longues listes de jeux vidéo, hélicoptères télécommandés, bracelets en silicone et autres panoplies de super-héros. Depuis longtemps, en effet, le principe des listes règne en maître.

Il est vrai que cela rassure tout le monde : les parents et les grands-parents - souvent perdus dans le foisonnement aux rayons des jouets - et les enfants, assurés de trouver sous le sapin les paquets désirés.

En contrepartie, cependant, finies les surprises ! On peut sans doute le regretter car parfois, les surprises surpassent les commandes. Ce principe des listes serait-il une dérive contemporaine ? Pas tant que cela en réalité.

Songeons qu'il y a deux mille ans, le Peuple de Dieu s'était lui aussi fait une idée assez précise de ce qu'il attendait du Ciel. Sa « commande » était claire : un Messie puissant, vainqueur, libérateur de la nation !

Et voici qu'est né un bébé fragile dans une crèche... Surprise ! Le cadeau de Dieu a finalement dépassé les plus folles espérances. Encore aujourd'hui, il nous arrive, même à nous adultes, de faire nos listes au Père Noël mais aussi de passer nos « commandes » à Dieu : la paix dans le monde, la fin de la misère, la réconciliation, etc.

Oui mais voilà, Dieu n'est pas le Père Noël et, comme il l'a souvent montré, il préfère les surprises. Alors, il se fait attendre, dépasse, déplace nos attentes. Surtout, il semblerait que Dieu compte sur nous pour jouer les Pères Noël.

Pour soigner les malades et recueillir les orphelins, il fait surgir des personnalités comme Soeœur Marie Stella. Pour embellir la vie, il s'appuie sur les hommes et femmes de bonne volonté.

Car, en réalité, le cadeau de Dieu, c'est qu'il a créé tous les Pères (et les Mères) Noël. Tous ceux qui, toute l'année, font aux autres le cadeau de leur joie, de leur générosité, de leur présence ou de leur écoute. Et, bien sûr, ceux qui, le 25 décembre, liste à la main ou pas, déposeront leurs paquets au pied du sapin.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 20 septembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières