5. Jésus était-il un rabbi comme les autres ?

agrandir Sept questions sur Jésus
Sept questions sur Jésus © DR
Sept questions sur Jésus
Sept questions sur Jésus © DR

L'humanité de Jésus, la véracité des Évangiles n'ont cessé de susciter des polémiques. Voici la vérité sur le Nazaréen... de sources sûres. Cinquième question : Jésus était-il un rabbi comme les autres ?

Non. Si Jésus était spirituellement proche des pharisiens, un des trois courants dominants de la pensée juive au Ier siècle, son attitude transgresse toutes les conventions établies.

À commencer par sa manière d'utiliser des « paraboles » - des récits imagés empruntés à la vie quotidienne - pour dispenser son enseignement moral et religieux. « Hormis quelques exemples dans l'Ancien Testament, ce mode d'expression n'était guère répandu, relève Michel Quesnel. Son usage faisait de Jésus un rabbi (un maître) innovant aux yeux de ses contemporains. »

Sur le fond, les pharisiens parlaient déjà de résurrection et d'amour du prochain. Mais Jésus reprend le message à son compte en allant beaucoup plus loin. « Voilà quelqu'un qui demande pour la première fois d'aimer ses ennemis, souligne Jean-Christian Petitfils.

Autre transgression inconcevable aux yeux d'un juif, cette façon que Jésus a d'appeler Dieu Abba (« Père », en hébreu ).

À la différence des prophètes qui l'ont précédé, Jésus se présente lui-même comme le Royaume qu'il annonce - 'Je suis le chemin, la vérité et la vie' (Jean 14, 6). »

Son autorité hors du commun étonne les foules et scandalise les milieux sacerdotaux. « Moïse vous a dit... Or, moi je vous dis... » martèle publiquement le charpentier de Nazareth. De mémoire de prêtre, jamais personne n'a osé s'exprimer de la sorte ! Autre transgression inconcevable aux yeux d'un juif, cette façon que Jésus a d'appeler Dieu Abba (« Père », en hébreu ).

Au risque de passer pour un illuminé ? « Ce qui rend son enseignement crédible, poursuit Michel Quesnel, c'est son attitude miséricordieuse envers tous ceux - ennemis, parias - qu'il rencontre : une prostituée, un collecteur d'impôts, un légionnaire romain... » En un mot, Jésus pardonne. Et c'est ce qui fait la différence aux yeux de ses coreligionnaires.

► Vidéo. "Jésus, messie d'Israël ?". Souce KTO. Durée : 45 minutes.

 

« Croyant ou non, conclut Jean-Christian Petitfils, l'historien finit par être confronté au mystère de sa personne. »

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 11 octobre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières