4. Jésus avait-il des frères et soeurs ?

agrandir Sept questions sur Jésus
Sept questions sur Jésus © DR
Sept questions sur Jésus
Sept questions sur Jésus © DR

L'humanité de Jésus, la véracité des Évangiles n'ont cessé de susciter des polémiques. Voici la vérité sur le Nazaréen... de sources sûres. Quatrième question : Jésus avait-il des frères et soeurs ?

Nous n'en savons rien. Quatre hommes sont désignés comme les « frères » de Jésus dans le Nouveau Testament : Jacques, le plus connu, qui devint chef de l'Église de Jérusalem dans les années 50, Joseph, Simon et Jude.

Leurs noms sont cités à deux reprises dans les Évangiles : Marc (6, 3) et Matthieu (13, 55). Quant aux « sœurs » de Jésus, les textes ne nous apprennent rien à leur sujet. « Trois explications ont cours, dont aucune n'est satisfaisante », résume Michel Quesnel.

Première hypothèse, il s'agit d'enfants que Joseph et Marie auraient eus après Jésus. Défendue par un certain Helvidius au IVe siècle, elle est contredite par un passage de Marc rapportant la présence, au pied de la croix, de « Marie, la mère de Jacques le Petit et de Joset » (15, 40).

Marc présente ces personnages comme étant les « frères » de Jésus. Mais pour les exégètes, il y a tout lieu de supposer que si Jacques et Joset étaient nés de la même mère que Jésus, l'évangéliste aurait tout simplement écrit : « Marie, la mère de Jésus. » Il s'agirait donc plutôt d'une autre Marie qui n'est pas la mère du Crucifié.

 En Palestine, à cette époque, tout le monde est "frère", un peu comme dans un village africain.

 Deuxième hypothèse, les frères et sœurs de Jésus désigneraient de proches parents. Âprement défendue en son temps par saint Jérôme, elle est toujours privilégiée par l'Église catholique. Le terme anepsios  utilisé dans la Septante renvoie au substrat araméen  hâ qui signifie : neveu, cousin, membre d'une même famille ou d'un même clan.

« En Palestine, à cette époque, tout le monde est 'frère', un peu comme dans un village africain », explique Jean-Christian Petitfils. Avant de mourir sur la croix, Jésus confie d'ailleurs sa mère à Jean - l'un de ses disciples - alors que s'il avait eu des frères et sœurs de sang, cette prise en charge leur serait revenue.

Troisième et dernière hypothèse : les « frères » et « sœurs » de Jésus désigneraient les enfants que Joseph aurait eus d'un premier lit. « Plusieurs traditions apocryphes présentent Joseph comme veuf lorsqu'il prend Marie pour épouse », rappelle Michel Quesnel.

Ce que l'iconographie confirme en dépeignant Joseph sous les traits d'un homme mûr, voire d'un vieillard agenouillé dans la crèche. Cette interprétation a la faveur des Églises orientales.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 4 octobre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières