Changements climatiques : le Bordelais fait de la résistance

agrandir Kees Van Leewen, professeur de viticulture à Bordeaux, mène des recherches sur les interactions entre la vigne et l’environnement.
Kees Van Leewen, professeur de viticulture à Bordeaux, mène des recherches sur les interactions entre la vigne et l’environnement. © Franck Perrogon / Andia
Kees Van Leewen, professeur de viticulture à Bordeaux, mène des recherches sur les interactions entre la vigne et l’environnement.
Kees Van Leewen, professeur de viticulture à Bordeaux, mène des recherches sur les interactions entre la vigne et l’environnement. © Franck Perrogon / Andia

Les experts internationaux l'ont confirmé : les changements climatiques vont bouleverser les activités humaines. En Aquitaine, une équipe de scientifiques cherche des solutions pour éviter que le paysage viticole bordelais pâtisse du réchauffement de la Terre.

Pèlerins de la Terre

À propos de l'article

  • Créé le 02/10/2013
  • Publié par :Eyoum Nganguè
  • Édité par :Geoffrey Defebvre
  • Publié dans Pèlerin
    6827, du 3 octobre 2013

Au 22 chemin de Leysotte, à Villenave-d'Ornon (Gironde), cachées par les bâtiments futuristes de l'Institut supérieur de la vigne et du vin (ISVV), des serres et une parcelle expérimentale permettent, depuis 2009, d'étudier les cépages qui feront, peut-être, les meilleurs vins des prochaines décennies.

Cinquante variétés étrangères au Bordelais qu'on fait pousser sur ce terroir afin de savoir lesquelles s'adapteront le mieux à l'environnement local. Kees Van Leeuwen, le responsable de cette unité mixte de recherche (UMR), travaille depuis vingt-cinq ans sur l'interaction entre la vigne et son environnement (le sol et le climat en particulier).

Vidéo. Climat: les vignobles de Bordeaux et de la vallée du Rhône menacés dès 2050. Source : BFMTV.

 

En avril dernier, les conclusions d'une étude américaine selon laquelle le vignoble de l'Aquitaine « serait voué à une disparition certaine à l'horizon 2050 en raison du réchauffement climatique » n'ont fait que raffermir sa détermination à trouver les meilleures parades à cette éventualité.

Un rapport commandé par le conseil régional d'Aquitaine et rédigé par le climatologue Hervé Le Treut se montre un peu moins alarmiste, mais confirme qu'un réchauffement climatique fragilisera le tissu économique de tout le Sud-Ouest de la France. Il recommande que les acteurs de la filière viticole agissent pour ne pas être pris au dépourvu le moment venu.

Document. Téléchargez le rapport du climatologue Herbé le Treut, le 24 juin 2010. Format PDF.

► Lire la suite de l’article dans Pèlerin, n° 6827, du 3 octobre 2013.
► Trouvez Pèlerin chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale).

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 octobre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières