La difficile entente entre chrétiens et musulmans en Egypte

agrandir Manifestation lors de la chute du président Hosni Moubarak, Le Caïre (Egypte).
Manifestation lors de la chute du président Hosni Moubarak, Le Caïre (Egypte). © Wikicommons/Al Jazeera English
Manifestation lors de la chute du président Hosni Moubarak, Le Caïre (Egypte).
Manifestation lors de la chute du président Hosni Moubarak, Le Caïre (Egypte). © Wikicommons/Al Jazeera English

Le 4 mars 2011, l'unique église chrétienne copte a été détruite par des émeutiers musulmans dans la ville de Soul située à 100 km du Caire. Cette récente émeute a ravivé l'inquiétude des Égyptiens sur le poids réel des islamistes.

La vie des chrétiens d'Irak aujourd'hui

À propos de l'article

  • Créé le 28/11/2013
  • Publié par :Sophie Laurant
  • Édité par :Marine Bisch
  • Publié dans Pèlerin
    6697, 7 avril 2011

Matin tranquille à Soul, 75 000 habitants, à 100 km du Caire. Des ânes portent des légumes jusqu'aux étals des ruelles. Telles des ombres noires, les femmes passent, traînant des enfants par la main. Leur visage est invisible, leurs mains souvent aussi. Le port du voile intégral semble ici être la norme.

Vidéo. Chrétiens d'Egypte, quel avenir ?. Source : KTO. Durée : 23 minutes.

 

Malgré ce calme apparent, le 4 mars 2011, l'unique église chrétienne copte de la ville a été détruite par des émeutiers musulmans. Dans tout le pays, les chrétiens ont réagi à cet incident, allant jusqu'à manifester au Caire : pour eux, et pour tous ceux qui sont attachés à une certaine laïcité, cette émeute violente est le signe que les islamistes profitent de la liberté d'expression nouvellement conquise par les Égyptiens pour imposer leur loi.

Les islamistes profitent de la liberté d'expression nouvellement conquise par les Égyptiens

Sur place, au fil des témoignages, l'histoire retrouve sa cohérence : on a vu une mère de famille musulmane discuter avec un homme marié chrétien, dans un coin un peu sombre. Très vite, les oncles de cette femme ont cherché à la tuer afin de « laver l'honneur de la famille ».

Une rixe avec armes à feu les a opposés à son père. Il a été tué ainsi qu'un des agresseurs, un musulman très respecté. Lors des funérailles, l'assistance est partie à la chasse à l'homme. Le chrétien accusé d'être à l'origine de ce malheur avait déjà fui la ville. Alors les émeutiers ont détruit l'église à coups de masse, ainsi qu'en témoignent les images prises sur leurs téléphones portables. Puis ils y ont lancé des pneus enflammés.

« Les chrétiens sont sous notre protection » 

Dans sa villa, l'un des notables de la ville, le très pieux avocat musulman Mohamed Kamal, veut calmer le jeu : « C'était à cause de l'absence de police, liée à la révolution. D'habitude, nos rapports sont excellents avec les chrétiens, ils sont sous notre protection. J'ai organisé une réunion entre musulmans et coptes et j'ai proposé de payer la reconstruction de l'église. »

D'habitude, nos rapports sont excellents avec les chrétiens, ils sont sous notre protection

Entre-temps, l'armée est intervenue : en trois semaines, l'édifice a été reconstruit en béton. Mais autour du chantier, la tension reste palpable. Il faut être discret pour approcher. Les militaires fuient les photos. Saad Souleman-Moussa, avocat lui aussi et responsable de la communauté copte - en l'absence du prêtre enfui -, transpire de peur : « Nous sommes 7 000 chrétiens dans cette ville qui est le fief de certains fondateurs du mouvement islamiste des Frères musulmans. La vie est très difficile. »

S'il joue le jeu de la concertation avec les plus modérés, comme Mohamed Kamal, il a du mal à croire à la bonne volonté de la plupart des musulmans. Pour Saad, la révolution égyptienne ne va faire que renforcer les islamistes. Mohamed Kamal, de son côté, s'affirme neutre politiquement. Mais il est déjà en train de fonder un parti en vue des prochaines élections.

►  Le Point raconte les violences entre chrétiens et musulmans et la destruction de l'église survenues le 4 mars dans le village de Soul en Égypte qui ont causé la mort de 2 personnes. "Les Coptes, ou chrétiens d'Égypte, représentent de 6 à 10% de la population du pays."
►  Sur blogcopte.fr, l’'armée égyptienne a commencé à reconstruire mi-mars l'église brûlée à Soul lors de troubles entre chrétiens et musulmans. Voici quelques photos de la reconstruction.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 11 octobre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières