Saint-Valentin : quatre couples livrent leurs secrets pour durer

agrandir Quatre couples témoignent de leur expérience de vie commune et livrent leur secret pour durer.
Quatre couples témoignent de leur expérience de vie commune et livrent leur secret pour durer. © Stéphane Grangier
Quatre couples témoignent de leur expérience de vie commune et livrent leur secret pour durer.
Quatre couples témoignent de leur expérience de vie commune et livrent leur secret pour durer. © Stéphane Grangier

Chacun souhaite, en se mariant, embarquer pour un voyage au long cours. À l'occasion de la Saint-Valentin, trois couples « longue durée » et deux jeunes mariés vous font partager leurs expériences pour que l'amour rime avec... toujours !

À propos de l'article

  • Créé le 25/09/2013
  • Modifié le 25/09/2013 à 12:00
  • Publié par :Laurence Valentini
  • Édité par :Caroline A. Chabir
  • Publié dans Pèlerin
    6794 du 13 février 2013

Prendre le temps de se connaître

Secret amour - Charlotte et Jean-Michel

Charlotte, 26 ans, est journaliste pigiste, et Jean-Michel, 24 ans, ingénieur informaticien. Ils sont aussi les parents de Marin, un bébé de deux mois et demi. Mariés depuis juillet 2011, ils n'ont pas vécu ensemble avant leur mariage. Un choix pour préserver leur liberté et se réserver un vrai temps de réflexion avant de s'engager.

Charlotte : Mariée depuis peu de temps, avec Jean-Michel, nous sommes très attentifs à rester un vrai couple et pas des coéquipiers qui gèrent et se distribuent les tâches. J'ai vu des amis de mes parents se séparer, divorcer, être en grande crise vers 40/50 ans, avec vingt ans de mariage derrière eux. Une fois les enfants devenus grands, ils n'avaient plus rien à se dire.
Jean-Michel : Le fait de construire une relation amoureuse était très important pour nous.
Charlotte : Nous avons profité du temps des fiançailles pour réfléchir. Je savais qu'une fois le mariage décidé, nous allions être emportés dans un tourbillon par nos sentiments. Cela nous a permis de nous poser avant de nous engager. Nous avons aussi attendu le mariage pour avoir une relation sexuelle. On était le premier l'un pour l'autre. Pendant nos fiançailles, nous avons développé un langage de tendresse qui reste vivant aujourd'hui. 
Jean-Michel : On s'est posé la question de faire ou non l'amour avant notre mariage. On a beaucoup discuté. De nombreux amis ne me comprenaient pas. Il a fallu que je m'explique. Cela a été un apprentissage du respect de l'autre, un espace de liberté avant le mariage. Les fiançailles sont un temps de discernement.

Se dire les choses tout en préservant son jardin secret

Secret amour - Annie et William

Annie et William, ces retraités de 68 ans, ont quarante-cinq ans de mariage à leur actif, deux fils et trois petits-enfants. Ils faisaient partie de la même bande de copains quand ils se sont rencontrés à 17 ans. Cinq ans plus tard, ils se mariaient. Elle, agent de maîtrise, et lui, cadre à la Ville de Paris, se sont consacrés à leur famille, mais aussi à leur fort engagement syndical.

William : Je connaissais Annie, bien avant qu'on ne se fréquente. On était une bande de jeunes dans les années 1960. Elle avait un fiancé mais elle m'attirait beaucoup. Deux ou trois ans plus tard, nous nous sommes liés. Ce n'était pas un coup de foudre à proprement parler, mais j'ai toujours su qu'elle était faite pour moi.
Annie : William était un confident, un bon copain. L'amitié a fait place à la relation amoureuse, petit à petit. Ensuite, comme tous les couples, nous avons rencontré des problèmes. Donc nous avions institué un rituel. Tous les soirs, une fois les enfants couchés, nous nous retrouvions pour parler. Parler est le seul moyen pour ne pas laisser couver un problème. On le croit anodin... et on s'aperçoit qu'il a pris des proportions importantes. Il faut se dire les choses. Mais chacun a sa vie, son jardin secret. On a le droit, la liberté, d'avoir ce coin à soi. Je n'irai jamais titiller William sur ses terrains secrets.
William : Cette part de liberté est nécessaire. Je ne suis pas pour la fusion totale, on risque de s'y perdre l'un dans l'autre.

■ S'enrichir de ses différences

Secret amour - Sylvie et Alexis

Sylvie et Alexis, mariés depuis quarante-deux ans, ces professeurs de mathématiques à la retraite ont 64 ans. Ils se sont rencontrés sur les bancs de la faculté de sciences et ne se sont plus quittés. Ils sont parents de quatre enfants et grands-parents de quatre petits-enfants. Les loisirs de madame : la dentelle et le chinois ; pour monsieur : le sport. Ça ne les empêche pas de partager l'art, le cinéma, les voyages...

Alexis : Étant enseignants tous les deux, nous nous retrouvions souvent ensemble à la maison. Davantage que bien des couples. Nous ne travaillions pas dans le même établissement, justement pour ne pas mélanger les genres. Mais pendant l'année scolaire, on n'avait jamais fini de corriger des copies, de préparer les cours, d'emporter du travail et des problèmes à la maison. 
Sylvie : Dans un couple, il y a des périodes où cela va moins bien. C'est dans ces moments-là qu'il faut éviter les situations dangereuses comme l'infidélité.
Alexis : Je crois que l'on peut être attiré par une autre personne. Mais il ne faut pas s'emballer et analyser ce qui se passe. En renouvelant son engagement, en ayant conscience de ce que l'on dit, en acceptant son conjoint tel qu'il est... L'envie d'être avec l'autre se cultive par la communication et en lui laissant sa part de liberté de penser, d'agir différemment. On s'enrichit ainsi de toutes ses différences sans s'éloigner.

Faire attention à son conjoint et à son ressenti

Secret amour - Maryvonne et Serge

Elle a 55 ans et lui 53. Maryvonne est infirmière scolaire, Serge travaille dans la communication. Mariés depuis vingt-six ans et parents de trois grands enfants, ces quinquagénaires sont engagés dans une association de préparation au mariage... ce qui les conduit à se remettre en question. Un excellent moyen de prendre soin de leur couple.

Maryvonne : Nous avons beaucoup parlé de nos histoires personnelles avec Serge, c'était important pour bien se connaître. 
Serge : Il est aussi nécessaire de comprendre la grammaire du corps de l'autre, être capable de mettre des mots dessus. La relation sexuelle, par exemple, demande qu'on fasse attention à son conjoint, à son ressenti. Le temps, là encore, est un bon ciment. Il doit rester un moment de qualité avec l'autre. La sexualité est une forme de communication qui nous rapproche de manière intime. Pour moi, aujourd'hui, le moment après l'amour est le plus important. Plus jeune, j'avais une vision à court terme. Pendant ce temps d'après, on est concentré sur l'autre, on prend du recul sur nos problèmes quotidiens.
Maryvonne : Pour moi, la réussite d'un couple ne repose pas que sur la sexualité. Quand il se délite, c'est que d'autres domaines vont mal et se détériorent. Cela influe forcément sur la vie sexuelle. Mais, en fait, le dialogue s'est rompu ailleurs.
Serge : Il est nécessaire alors de ménager à l'autre une porte de sortie pour désamorcer la situation, lui laisser le temps de reconnaître ses torts, ne pas le bloquer.

6794 Secret amour

 Découvrez l'intégralité de l'article Les secrets des couples qui durent dans Pèlerin n°6794 du 13 février 2013.

 Trouvez Pèlerin chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale).

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 4 octobre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières