Sœur Marie Stella : "Vivre dans l’espérance"

agrandir Soeur Marie Stella, infirmière de 46 ans, soutient les victimes du sida, orphelins ou malades, au Togo.
Soeur Marie Stella, infirmière de 46 ans, soutient les victimes du sida, orphelins ou malades, au Togo. © Frédéric Sautereau
Soeur Marie Stella, infirmière de 46 ans, soutient les victimes du sida, orphelins ou malades, au Togo.
Soeur Marie Stella, infirmière de 46 ans, soutient les victimes du sida, orphelins ou malades, au Togo. © Frédéric Sautereau

A l’occasion de la sortie de son livre témoignage, Vivre dans l’espérance, sœur Marie Stella, évoque nous en dit plus sur le moteur de son combat, auprès des orphelins du sida.

À propos de l'article

  • Créé le 24/09/2013
  • Modifié le 30/09/2013 à 05:00
  • Publié par :Marie-Christine Vidal
  • Édité par :Geoffrey Defebvre
  • Publié dans Pèlerin
    6826, du 26 septembre 2013

Le pape François appelle les religieuses à ne jamais devenir des « vieilles filles » ? Avec sœur Marie Stella, le risque est limité... Grâce à elle, 1 500 enfants togolais, orphelins ou malades du sida, ont retrouvé l'amour d'une grande « famille ».

Celle des maisons Saint-Augustin et Sainte-Monique, de Dapaong (au Togo), où la religieuse et son association, Vivre dans l'espérance, accueillent les jeunes « victimes collatérales » du sida.

Carte de localisation de Dapaong

 
Agrandir le plan

Une belle histoire qui commence en 1998... par un triste événement : la mort de la petite Agathe, puis de sa maman Mary et d'une de ses sœurs. Toutes trois terrassées par le sida. Marie Stella, infirmière, consacre déjà son énergie à soigner les victimes de l'épidémie. Elle recueille alors les deux enfants survivants de Mary.

Vidéo. Le combat de soeur Marie Stella contre le sida. Source : Pèlerin.

 

Et, très vite, la « famille » s'agrandit. L'enthousiasme de Marie Stella, son tempérament de feu et son amour pour les plus petits feront le reste. En 2000, Sophie Laurant, journaliste (aujourd'hui à Pèlerin), rencontre la religieuse togolaise et elles nouent des liens d'amitié. En 2010, Pèlerin propose à ses lecteurs de soutenir le combat de Marie Stella. Cette saga, la sœur la raconte dans un livre, coécrit avec Sophie Laurant. Une façon de rendre hommage aux existences que la sœur a accompagnées. Et de confier ce qui la pousse à agir : l'Espérance.

Extrait

Au Togo, où je suis religieuse infirmière de l'ordre des Sœurs hospitalières, nous avons parfois enterré plus de cinquante personnes par semaine jusqu'en 2005. À cette date, les antirétroviraux, ces précieux médicaments qui tiennent le virus sous contrôle, ont commencé à être disponibles et ont, heureusement, transformé notre œuvre. Bien que leur passage sur Terre ait été très court, ces patients que nous avons accompagnés à l'époque, ceux qui décèdent aujourd'hui, comptent par leur valeur unique. Leurs vies ont un sens même lorsqu'elles n'ont duré que quatorze ou vingt ans. Je ne veux pas que l'on oublie Maguy, Jean, Véronique, Safietou... et tant d'autres, car leur histoire est toujours une source pour nous qui leur survivons. [...] Ceux qui partent, dont la vie s'amenuise à nos côtés, entre nos bras, sentent que, même affaiblis, ils nous sont utiles par leur amour, l'histoire de leur vie, les quelques phrases qu'ils nous laissent à méditer.

► Lire l’intégralité de l’article dans Pèlerin n°6826, du 26 septembre 2013.
► Trouvez Pèlerin chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale).

Pour la sortie son livre, écrit avec Sophie Laurant, journaliste à Pèlerin, sœur Marie Stella est en France.

Le 3 octobre 2013 à Paris, de 19 heures à 21 heures (entrée libre, maison Sainte-Germaine, 56 rue Desnouettes, 75015).
Le 19 octobre 2013 à Alès, et à Nîmes, le 21 octobre. Rens. : vivredanslesperance.blog.pelerin.info

Vivre dans l'espérance, Éd. Bayard, 250 p. ; 18 €.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 6 décembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières