La Sainte-Chapelle a été consacrée il y a 770 ans !

agrandir La Sainte-Chapelle comporte deux niveaux. Ici la chapelle Basse est dédiée à la Vierge Marie.
La Sainte-Chapelle comporte deux niveaux. Ici la chapelle Basse est dédiée à la Vierge Marie. © Jean-Pierre Dalbéra
La Sainte-Chapelle comporte deux niveaux. Ici la chapelle Basse est dédiée à la Vierge Marie.
La Sainte-Chapelle comporte deux niveaux. Ici la chapelle Basse est dédiée à la Vierge Marie. © Jean-Pierre Dalbéra

Le 26 avril 1248, la Sainte-Chapelle, joyau de l’architecture gothique rayonnante, était consacrée, pour abriter la Couronne d’épines du Christ.

À propos de l'article

  • Modifié le 26/04/2018 à 12:00
  • Publié par :Sabine Harreau
  • Édité par :Sabine Harreau
  • Publié dans Pèlerin
    26 avril 2018

Après un chantier relativement rapide, le dimanche 26 avril en l’an de grâce 1248, la Sainte-Chapelle est consacrée avec faste, au cœur du Palais de la Cité. Elle abrite désormais les plus précieuses reliques de la chrétienté.

« à Quasimodo, avec grand pompe et grand apparat. »

« à Quasimodo*, avec grand pompe et grand apparat », Louis IX, futur Saint Louis, a voulu la Sainte-Chapelle comme un reliquaire géant, par l’archevêque Mgr Eudes de Tusculum, légat du Pape Innocent IV, et Mgr Philippe Berruyer, archevêque de Bourges, en présence d'un aéropage d'archevêques et évêques de Sens, Rouen, Laon, Soissons...

L’édifice étant constitué de deux chapelles, l’une au dessus de l’autre. La chapelle dite Haute est consacrée à la Sainte Couronne d’épines, tandis qu’au-dessous, la chapelle Basse est dédiée à la Sainte Vierge.

<<< À lire aussi sur Pèlerin : La Sainte-Chapelle, chef-d'œuvre de Saint Louis <<<

Remontons dix ans plus tôt, en 1238. Baudouin II, empereur de Constantinople, en grande difficulté financière, met en gage la Sainte Couronne d'épines auprès de banquiers vénitiens pour en obtenir des crédits.

Saint Louis acquiert la Sainte Couronne pour la somme énorme de 135 000 livres, la moitié du revenu annuel du domaine royal.

Il demande de l’aide au roi de France qui acquiert la Sainte Couronne pour la somme énorme de 135 000 livres, qui correspond à plus de la moitié du revenu annuel du domaine royal !

Le roi quitte ses vêtements royaux pour se vêtir d'une simple tunique.

Le 18 août 1239, la Sainte Couronne entre à Paris, en la présence d'une nombreuse foule et du clergé de la capitale. Le lendemain, lors d’une grande cérémonie, le roi quitte ses vêtements royaux, porte une simple tunique et, pieds nus, aidé de son frère, porte la Sainte-Couronne jusqu’à Notre-Dame de Paris, avant de la déposer en la chapelle Saint-Nicolas du palais de la Cité, sa résidence parisienne sur l'île de la Cité. Plus tard, en 1241, le roi se porte acquéreur du premier morceau de la Sainte Croix et de sept autres reliques, notamment le Saint Sang et la Pierre du Sépulcre. L'année suivante, ce sont des morceaux de la Sainte Lance et de la Sainte Éponge qui sont ajoutées à la Sainte Collection.

L'édification de la Sainte Chapelle n'est pas seulement un acte de piété, c'est aussi un acte politique.

Saint Louis décide d'édifier une chapelle conçue comme un écrin de pierre, une véritable châsse pour la vénération de ces reliques. Il fait le choix d'inclure l'église dans le palais de la Cité (aujourd'hui reconstruite et transformée en palais de Justice) afin de ne pas dissocier les reliques de la royauté. L'édification de la Sainte Chapelle n'est pas seulement un acte de piété, c'est aussi un acte politique. En effet, la possession de ces saintes reliques désigne le très puissant monarque comme le chef de la chrétienté occidentale. Et tous les ans, depuis l’autel de la chapelle haute, Saint Louis montrait les reliques aux Parisiens lors du Vendredi saint.

St louis recevant la couronne

Saint-Louis recevant la Sainte-Couronne, la Sainte-Croix, la Sainte-Lance. Enluminure du XIVe siècle.

Durant la Révolution française, les reliques sont déposées à la Bibliothèque nationale. Après le Concordat de 1801, elles sont remises en 1804, à l’archevêque de Paris. Il les affecte au trésor de Notre-Dame de Paris le 10 août 1806. Elles s'y trouvent toujours aujourd’hui. Des 22 reliques acquises par Saint Louis, il n’en reste aujourd’hui plus que 3 : un fragment de la croix, un clou, et la couronne d’épines. La Sainte-Chapelle n’abrite donc plus ces reliques.

Couronne_d'epines_-_Crown_of_Thorns_Notre_Dame_Paris

La Sainte Couronne est, sans doute la plus vénérée des reliques conservées à Notre-Dame de Paris. Constituée d’un cercle de joncs retenus par des fils d’or, sur lequel se trouvaient les épines. Depuis 1896, elle est conservée dans un tube de cristal et d’or, couvert d’une monture ajourée figurant une branche de Spina Christi – arbuste qui a servi au couronnement d’épines. Ce reliquaire, offert par les fidèles du diocèse de Paris, est l’œuvre de l’orfèvre Poussielgue-Rusand (1861-1933). Même si son authenticité ne peut être scientifiquement attestée, la Sainte-Couronne est porteuse de plus de seize siècles de prière fervente de ceux qui sont venus se recueillir.

Vénération des reliques aujourd’hui

présentation-des-reliques-de-la-passion-du-christ-la-couronne-d-épines-un-clou-et-un-fragment-de-la-croix-temple-de-paris

À Notre-Dame de Paris, chaque premier vendredi du mois et chaque vendredi de carême, à 15h ; et le Vendredi saint de 10 à 17h,  sont exposées les reliques de la Passion du Christ : la couronne d'épines, un clou et un fragment de la croix.


Ces reliques ont été confiées aux chanoines du Chapitre à la cathédrale Notre-Dame chargés de leur vénération, et elles sont placées sous la garde statutaire des Chevaliers du Saint-Sépulcre de Jérusalem.

La vénération de ces reliques présentées aux fidèles a lieu chaque premier vendredi du mois à 15h, chaque vendredi de carême à 15h et le Vendredi Saint de 10h à 17h. Par cette pratique, les croyants s’unissent à la contemplation du Mystère de la mort et de la résurrection du Christ qui est à la source de la foi parce qu’il exprime l’amour sans limites du Christ envers les hommes et sa solidarité avec les souffrances du genre humain.


* Dimanche après Pâques.

Vos commentaires

1 Commentaire Réagir

La sainte chapelle

SophieMa 02/05/2018 à 22:34

Merci pour cet article passionnant m'ayant permis de découvrir la très belle et émouvante histoire de la couronne de notre Seigneur Jésus-Christ. Bravo!

Paru le 20 septembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières