Tugdual Derville, "Un texte d'une légitime sévérité"

agrandir Tugdual Derville, co-initiateur du Courant pour une écologie humaine
Tugdual Derville, co-initiateur du Courant pour une écologie humaine © CIRIC
Tugdual Derville, co-initiateur du Courant pour une écologie humaine
Tugdual Derville, co-initiateur du Courant pour une écologie humaine © CIRIC

Réaction de Tugdual Derville, co-initiateur du Courant pour une écologie humaine , suite à la publication de Laudato Si, la première encyclique d’un pape consacrée à notre rapport à l’environnement.

À propos de l'article

  • Créé le 18/06/2015
  • Publié par :Véronique Badets
  • Édité par :Cécile Picco
  • Publié dans Pèlerin
    6917, du 25 juin 2015

"C'est une encyclique d'alerte anthropologique et écologique. Elle décrit la terre comme un bateau qui prend l'eau. Par rapport à d'autres encycliques sociales, je suis frappé par la dramatisation de l'échelle d'alerte.

 Confrontée aux limites de la planète, l’Humanité se trouve face à deux voies: soit plus de fraternité, soit plus d'exclusion.   

Dès lors, chacun se trouve renvoyé à ses responsabilités, surtout les habitants des pays riches. L'interdit de tuer est ainsi évoqué pour décrire l'accaparement des ressources naturelles par vingt pour cent de la population mondiale "de telle manière qu'ils volent aux nations pauvres, et aux futures générations, ce dont elles ont besoin pour vivre".

Ce texte est d'une légitime sévérité face aux outrages de la technologie toute puissante et d'une économie qui sacralise la loi du marché. 

Face à ce constat, il y a une note rafraîchissante: c'est par la gratuité, la gratitude et la communauté que nous pourrons nous en sortir. Pour protéger la nature, il ne suffit pas de nous dire qu'elle nous est utile, il faut nous rappeler qu'elle nous est donnée à contempler. C’est l’anthropologie du don. Plus que jamais, cette encyclique s'adresse à toute l'humanité. Elle incite à passer par la beauté pour promouvoir la Création. En invitant chacun à apprécier la richesse du vivant, elle fait appel aux fibres spirituelles qui sont propres à l'Humanité.                                

Quand cette encyclique sera assimilée, il nous restera à nous entraider pour trouver un mode de vie plus responsable, respectant tout homme. Il s’agit de se mettre en marche ensemble, et d'évoluer progressivement. Cet énorme travail est devant nous. " 

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 20 septembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières