Haïm Korsia, "La Genèse n'invite pas à "dominer" la terre"

agrandir  Haïm Korsia, grand rabbin de France.
Haïm Korsia, grand rabbin de France. © CIRIC
 Haïm Korsia, grand rabbin de France.
Haïm Korsia, grand rabbin de France. © CIRIC

Réaction de Haïm Korsia, grand rabbin de France, suite à la publication de Laudato Si, la première encyclique d’un pape consacrée à notre rapport à l’environnement.

À propos de l'article

  • Publié par :Gwénola de Coutard
  • Édité par :Cécile Picco
  • Publié dans Pèlerin
    6917 du 25 juin 2015

« J’ai été très intéressé par le passage dans lequel le pape revisite les récits bibliques de la Genèse.

Il revient sur une accusation lancée contre la pensée judéo-chrétienne, selon laquelle Dieu inviterait l’homme à « dominer la terre », et il la réfute clairement. Il lui préfère la traduction « cultiver et garder », qui correspond au texte hébreu initial, auquel se réfèrent les Juifs.

J’ai apprécié cet ancrage dans nos textes sacrés, qui restent des sources d’inspiration pour le « développement durable », plusieurs millénaires avant l’invention de l’expression !

Le judaïsme partage la vision, exposée par le pape François, d’un homme co-gestionnaire de la création.

Et j’oserais même dire que, comme juifs, nous vivons chaque samedi un temps « écologique » avec le shabbat : cette journée, pendant laquelle nous n’utilisons pas nos voitures nous relie à la terre et nous offre une respiration qui nous ramène à l’essentiel. » 

Vos commentaires

1 Commentaire Réagir

Le discours de François.

Jehanne. 19/06/2015 à 18:04

J'aime le rappel fait par le grand Rabbin concernant la non utilisation de la voiture le samedi. Nous sommes chrétiens à la maison et nous allons prendre exemple en sortant nos vélos pour aller faire le marché local.

Paru le 18 octobre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières