Stop aux violences sexuelles faites aux enfants

À l’occasion de la Journée mondiale des droits de l’enfant, Bayard Jeunesse a réalisé un livret de prévention “Stop aux violences sexuelles faites aux enfants” et trois vidéos, destinés aux 7-13 ans.

Actu

À propos de l'article

  • Créé le 19/11/2018
  • Publié par :Bayard Jeunesse
  • Édité par :Sabine Harreau
  • Publié dans Pèlerin
    20 novembre 2018

Comment utiliser ce livret avec un enfant ?

Ce livret a été conçu et écrit pour être lu tout seul par les enfants. Il s’adresse directement à eux. Vous pouvez le laisser à la disposition de votre enfant, ou le lire avec lui et accueillir ses questions s’il en a.

Télécharger gratuitement le livret “Stop aux violences sexuelles faites aux enfants”

Il présente trois situations à risque, met en scène des façons de réagir, et donne aux enfants des pistes pour se protéger des dangers qu’ils courent s’ils croisent la route d’une personne pédophile."

stop-aux-violences-sexuelles-faites-aux-enfants


Delphine Saulière,

directrice des rédactions Bayard Jeunesse -12 ans, explique l'objectif de cette opération :


En parler, c’est protéger les enfants

Parler des violences sexuelles à un enfant est difficile pour tout le monde. Elles sont souvent si inimaginables qu’on ne pense pas nécessaire de l’évoquer devant ses enfants, espérant les protéger de certaines réalités abjectes du monde des adultes.


Trois vidéos reprennent les situations du livret

 
 


Et pourtant… en parler, c’est réellement les protéger, en les aidant :

  • à reconnaître les situations où des adultes ne se comportent pas comme ils le devraient avec un enfant,
  • à s’adresser à une personne de confiance s’ils ont déjà perçu des signaux de danger dans le comportement de telle ou telle personne,
  • à rompre le silence s’ils ont été victimes de tentatives d’attouchements ou d’agression, voire s’ils ont été victimes de violences sexuelles,
  • à oser dénoncer des adultes supposés « de confiance », qui peuvent malheureusement appartenir à l’entourage proche, voire au cercle familial.

Prendre le temps de prévenir les enfants, c’est aussi accepter leur fragilité, leur faiblesse de petites personnes en devenir, en plein élan de construction. Un élan vital qui peut être abimé à vie.

 

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 6 décembre 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières