La Bible en BD

agrandir La Bible en BD
La Bible en BD © Laurent Vautrin
La Bible en BD
La Bible en BD © Laurent Vautrin

Au nom d'une laïcité plus ouverte, deux scénaristes agnostiques adaptent la Bible en BD. Leur quatrième album, L'Exode, 1ère partie, sorti fin novembre 2010, est présenté au Festival de BD d'Angoulême du 27 au 30 janvier 2011.

À propos de l'article

  • Créé le 24/01/2011
  • Modifié le 26/01/2011 à 12:00
  • Publié par :Gwénola de Coutard
  • Édité par :Marine Bisch
  • Publié dans Pèlerin
    6687, 27 janvier 2011

« Issu d'une famille plutôt athée, j'ai pourtant fait ma scolarité dans l'enseignement privé catholique, car mes parents trouvaient important que j'aie des clés de compréhension de la société », explique le Belge Michel Dufranne. Il y a quelques années, au cours d'une réunion de travail à Paris avec des collègues français, il est surpris par leur vision de la laïcité.

« L'un d'eux voyait la Bible comme un livre dangereux, qu'il fallait brûler. » Constatant à plusieurs reprises une méconnaissance de la Bible chez ses contemporains, ce passionné d'histoire, déjà scénariste d'un album sur Candide de Voltaire, a l'idée d'adapter la Bible en bande dessinée. Avec son ami Jean-Christophe Camus, lui aussi auteur de BD et élevé dans les valeurs chrétiennes, il fixe la ligne : une approche littérale, et l'objectif : traiter toute la Bible, si la viabilité économique le permet.

Grâce au feu vert des éditions Delcourt, La Genèse, 1ère puis 2ème partie, sort en novembre 2008 et mai 2009. Vient ensuite L'Évangile selon Matthieu, en décembre 2009. Un texte plus risqué, car moins imagé, et davantage sujet aux interprétations, qui cause une petite polémique autour de la virginité de Marie et la résurrection de Jésus, mal mises en scène selon certains catholiques.

Ces trois premiers albums se sont vendus à plus de 54 000 exemplaires. Pour le quatrième, paru en novembre dernier, ils ont choisi de se replonger dans l'Ancien Testament, avec l'épisode de L'Exode.

Comme d'habitude, Dufranne et Camus rythment les descriptions à l'aide de formats de cases inhabituels, des gros plans et des pleines pages qui, avec l'emploi du passé simple et les couleurs ocre, contribuent à dramatiser le récit.

« Remettre les choses dans l’ordre »

Cet entêtement à illustrer tout le texte linéairement, sans éluder de passage, pose des problèmes de compréhension à certains moments, comme lors de la circoncision de Moïse ou le transport des ossements de Joseph. Mais ils assument.

« Nous ne pouvions nous lancer dans des notes de bas de pages. Le risque était trop grand de tomber dans l'exégèse, explique Jean-Christophe Camus. Nous préférons que les lecteurs aillent eux-mêmes rechercher les renvois dans le texte original, grâce aux versets que nous avons indiqués en haut de chaque page. »

Pour la même raison, ils ont refusé de faire viser leurs albums par des autorités religieuses, craignant d'être influencés, mais ont été relus par le journaliste Frédéric Lenoir, directeur du Monde des religions. « Interpréter, ce n'est pas notre rôle. Notre travail est de faire une bonne BD, lisible, à laisser traîner sur la table du salon pour aiguiser la curiosité des visiteurs.

Beaucoup d'amis, croyants ou non, se sont rendu compte en lisant nos BD que leur connaissance de la Bible était morcelée, épisodique. Nous les aidons à remettre les choses dans l'ordre, à se réapproprier ce texte qui reste le socle de nos sociétés judéo-chrétiennes, qu'on le veuille ou non ! » affirment-ils.

Une initiative saluée par le F. Roland Francart, jésuite et fondateur, il y a vingt-cinq ans, du Centre religieux d'information et d'analyse de la BD de Bruxelles, et du prix Gabriel de la BD chrétienne. L'an dernier, ce prix avait décerné une mention spéciale à La Genèse, 2ème partie, et a nominé L'Exode, 1ère partie pour l'édition 2011 en mars.

« L'adaptation de la Bible en BD de Michel Dufranne et Jean-Christophe Camus est un premier support tout à fait valable pour le questionnement spirituel, même si ce n'est pas le point de départ de leur démarche. »

Pour l'heure, le tome II de L'Exode sortira à Noël 2011, et l'adaptation du livre des Actes des Apôtres est en cours. À ce rythme, Jean-Christophe Camus et Michel Dufranne ont encore du pain sur la planche pour au minimum une quinzaine d'années.

► Dans une interview accordée au magazine en ligne Actua Bd, Michel Dufrane explique son idée d'adapter la Bible en BD et sa volonté de la vulgariser.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 janvier 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières