La Vierge de Fourvière s'installe à Mossoul

agrandir La Vierge de Fourvière s'installe à Mossoul
Le cardinal Barbarin installant la statue de la Vierge de Fourvière sur un mur de l'église du Saint-Esprit à Mossoul. © SAFIN HAMED / AFP
La Vierge de Fourvière s'installe à Mossoul
Le cardinal Barbarin installant la statue de la Vierge de Fourvière sur un mur de l'église du Saint-Esprit à Mossoul. © SAFIN HAMED / AFP

Il l'avait promis : Mgr Philippe Barbarin, cardinal-archevêque de Lyon (Rhône), est venu déposer, le 25 juillet 2017, une copie de la statue de la Vierge de la basilique de Fourvière, à Mossoul (Irak), trois semaines après la libération de la ville.

À propos de l'article

  • Publié par :Sophie Laurant, envoyée spéciale.
  • Édité par :Laurence Faure
  • Publié dans Pèlerin
    Pèlerin.com le 26 juillet 2017

Une Vierge lyonnaise veille désormais sur une église de Mossoul, en Irak. Mardi 25 juillet, Mgr Barbarin, cardinal-archevêque de Lyon et Primat des Gaules, a déposé lui-même une petite copie de la statue de la Vierge qui trône sur la basilique de Fourvière, dans l'église chaldéenne (catholique) du Saint-Esprit, dans Mossoul tout juste libérée de l'emprise de Daech.




L'église du Saint-Esprit, comme toutes les églises de la ville, a été pillée et abîmée par les combattants de Daech qui ont systématiquement martelé les symboles religieux. Les islamistes ont également arraché les plaques de marbre et les ferronneries pour les revendre...

 

© Lyon-Mossoul @CardBarbarin

Très ému en entrant dans l’église, Mgr Louis-Raphaël Sako, patriarche de l’Église catholique chaldéenne, a réagi à cette désolation et aux graffitis annonçant le règne de Daech "pour les mille ans à venir", en déclarant : "Nous persévérerons malgré tout. L'espoir renaît car nous voyons bien, malgré ces marques de haine que le mal n'a pas d'avenir."


L'espoir renaît car nous voyons bien, malgré ces marques de haine, que le mal n'a pas d'avenir. Mgr Sako

Alors que Mossoul était encore occupée – la ville a été aux mains de l'État islamique pendant près de trois ans –, le cardinal français, en visite pastorale, avait apporté, de France, cette Vierge à Erbil. Dès 2014, il avait promis aux chrétiens réfugiés dans cette ville du Kurdistan, qu'il la porterait à Mossoul dès que la métropole serait libérée. Ce qui est désormais chose faite depuis le 9 juillet, l'armée irakienne ayant repris le contrôle de la quasi-totalité de la ville.

Le diocèse de Lyon est jumelé depuis trois ans avec les communautés chrétiennes de cette région du Nord de l'Irak. C'est pourquoi, entre le 23 et le 26 juillet, une délégation française est venue accompagner symboliquement Mgr Sako, pour son premier retour dans la ville. Entourant Mgr Barbarin, deux autres évêques engagés auprès des populations irakiennes étaient présents : Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes (Aube) et président de Pax Christi France, ainsi que Mgr Michel Dubost, évêque d'Évry (Essonne), en charge du dialogue interreligieux à la Conférence des évêques de France (CEF).

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 octobre 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières