Sur les pas de saint Yves

agrandir Halte à la chapelle de Kelomad, à Plouguiel (Côtes-d’Armor), lors de l’inauguration des chemins de saint Yves.
Halte à la chapelle de Kelomad, à Plouguiel (Côtes-d’Armor), lors de l’inauguration des chemins de saint Yves. © Yves Pichon
Halte à la chapelle de Kelomad, à Plouguiel (Côtes-d’Armor), lors de l’inauguration des chemins de saint Yves.
Halte à la chapelle de Kelomad, à Plouguiel (Côtes-d’Armor), lors de l’inauguration des chemins de saint Yves. © Yves Pichon

Les chemins de saint Yves, dans les Côtes-d’Armor, ont été inaugurés le 16 mai 2015. Un parcours spirituel à effectuer sur une à trois journées.

À lire aussi

sur pèlerin

À propos de l'article

  • Créé le 15/06/2015
  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6916, du 18 juin 2015

Pendant un an, une petite équipe du Fonds Saint-Yves a arpenté les chemins creux du Trégor sur les traces d’Yves Hélory de Kermartin (1253-1303), patron des avocats et de la Bretagne.

► Vidéo. Tréguier : le pardon de saint Yves. Mai 2014.

 

« Pendant cette phase de repérage, explique Yves Girault, coordinateur du projet, nous avons été guidés par l’historien Daniel Giacobi, qui a analysé les 235 témoignages consignés dans le procès de canonisation de ce saint. »

Un appui indispensable pour suivre les traces de ce grand marcheur qui arpentait la région pour prêcher et rencontrer les pauvres auxquels il était dévoué.

« Il se rendit même à pied jusqu’à Paris où il faisait ses études, sous la direction de saint Thomas d’Aquin et de saint Bonaventure », commente Daniel Giacobi.

Les chemins de saint Yves s’étendent sur 61 km, en trois tronçons d’une journée chacun, de Trédrez-Locquémeau à Tréguier.

Un livret (Chemins de saint Yves pour les “chercheurs de sens”, commande sur le site du Fonds Saint-Yves)permet de s’imprégner de la spiritualité propre à ce pèlerinage, ainsi résumée par le P. Guillaume Caous, curé de Tréguier :

Sortir de nous-mêmes pour aller sur les chemins trouver l’Autre qui peut me révéler à moi-même.

En juillet et août, des marches spirituelles accompagnées par un prêtre sont proposées.

En 2016, l’itinéraire devrait se poursuivre jusqu’à l’abbaye de Beauport, à Paimpol, où saint Yves avait coutume de se rendre.

« Enfin, annonce Yves Girault, nous aimerions fonder une maison du pèlerin et un parcours thématique à Tréguier, qui est aussi l’une des étapes du Tro Breiz. » Hent vat (« bonne route », en breton) aux pèlerins qui emprunteront ces chemins ! 


Pour plus de renseignements
http://fonds-saintyves.fr  ; 06 20 84 37 43.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 mai 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières