L'écrivain Bernard Ollivier marche sur le Chemin des ducs de Normandie

agrandir L'écrivain Bernard Ollivier marche sur le Chemin des ducs de Normandie
Bernard Ollivier a emprunté l'une des routes antiques vers le Mont-Saint-Michel © Bernard Ollivier
L'écrivain Bernard Ollivier marche sur le Chemin des ducs de Normandie
Bernard Ollivier a emprunté l'une des routes antiques vers le Mont-Saint-Michel © Bernard Ollivier

Le journaliste Bernard Ollivier est partir de Rouen pour rejoindre le Mont-Saint-Michel. Il raconte son voyage dans un livre : Sur le chemin des Ducs  (éd. Phébus).

Les chemins de Chartres, Tours et Paris vers le Mont-Saint-Michel

À propos de l'article

  • Modifié le 09/05/2013 à 12:00
  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :Estelle Couvercelle
  • Publié dans Pèlerin
    6806, 9 mai 2013

Bernard Ollivier est parti de chez lui un matin de novembre 2011 avec sa compagne Bénédicte pour une balade de quelques jours en Normandie. « Je n'avais pas l'intention d'aller jusqu'au Mont-Saint-Michel, précise le marcheur, et encore moins d'écrire un livre ! »

Peu à peu, l'inspiration lui vient : il griffonne quelques mots sur un ticket de métro et, à la troisième étape, achète un carnet. C'est décidé : il ira, par tronçons, jusqu'au bout de ce Chemin des Ducs de Normandie, l'un des neuf itinéraires balisés qui mènent au Mont.

Au fil des pas, le Normand remonte le temps : il passe près du cimetière où sont enterrés ses grands-parents, il revoit la ville de Vire, bombardée pendant la guerre alors qu'il avait 6 ans, et, en traversant Rouen, se remémore l'époque où il y était étudiant.

« Des trois grands voyages que j'ai faits à pied, commente le marcheur, le chemin de Saint-Jacques fut celui de ma renaissance, la route de la soie m'a révélé le bouddhisme et l'islam, et cette randonnée vers le Mont m'a ramené vers mon enfance. »

J’ai l’impression de tutoyer les anges

« En mettant mes pas dans ceux des pèlerins, j'essaie de comprendre leurs motivations, explique-t-il, et en même temps les miennes : que vais-je chercher sur ces chemins ? »

Le marcheur au long cours aura le temps d'approfondir cette question sur les routes de la soie, qu'il arpentera de nouveau, en 2014,  au départ de Lyon, la capitale des soyeux, jusqu'à Venise, avant de mettre le cap sur Istanbul.

► Pour suivre l'actualité des pèlerins et des randonneurs : le blog des marcheurs.

► Pèlerin  chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale). Cliquer ici.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 21 septembre 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières