Se préparer intérieurement

agrandir Se préparer intérieurement
Pèlerin en Aubrac. © Yvon Boëlle
Se préparer intérieurement
Pèlerin en Aubrac. © Yvon Boëlle

Pour goûter la richesse d'un chemin de pèlerinage, il est bon de se préparer psychologiquement et spirituellement (au sens large).

La préparation psychologique est capitale. En effet, on peut être un très bon randonneur et abandonner le pèlerinage en cours de route si on n’est pas assez motivé.

En revanche, on peut n'’avoir jamais effectué de randonnée au long cours et dépasser sans trop de difficultés les épreuves physiques qui se présenteront (pour peu cependant que l’'on suive les conseils donnés pour la randonnée au long cours), si l’'on n'’a pas pour but principal la randonnée, mais l’'arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle.

La motivation est donc primordiale dans ce genre d’'aventure.

La préparation spirituelle, elle peut prendre différentes formes

La lecture : pour commencer à vous mettre dans l’'ambiance du pèlerinage, vous pouvez lire les textes des maîtres spirituels que vous aimez particulièrement. Quelques ouvrages sur ce thème, indiqués dans la bibliographie générale et dans la bibliographie propre à chaque chemin, pourront compléter ces lectures.

Aux jacquets (et même aux autres pèlerins), nous recommandons tout particulièrement le Guide spirituel des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, édité aux Presses de la Renaissance en partenariat avec Pèlerin, qui décrit les « paysages intérieurs » du pèlerinage.

Les sessions ou séminaires de préparation spirituelle : certaines associations proposent aux pèlerins, avant leur départ, des sessions de "Préparation spirituelle au pèlerinage". C’'est notamment le cas de la Société française des Amis de Saint-Jacques-de-Compostelle, qui organise une séance par mois à Paris et quelques séances en province.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 14 juin 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières