En marche sur les chemins de Saint-Gilles !

agrandir Les marches organisées par l’association « Les chemins de Saint-Gilles » rassemblent une vingtaine de pèlerins.
Les marches organisées par l’association « Les chemins de Saint-Gilles » rassemblent une vingtaine de pèlerins. © Les chemins de Saint-Gilles
Les marches organisées par l’association « Les chemins de Saint-Gilles » rassemblent une vingtaine de pèlerins.
Les marches organisées par l’association « Les chemins de Saint-Gilles » rassemblent une vingtaine de pèlerins. © Les chemins de Saint-Gilles

Ressuscité il y a une quarantaine d’années, le pèlerinage qui mène à Saint-Gilles, dans le Gard, attire de plus en plus de pèlerins. Au printemps et en été, des marches sont proposées sur ces routes.

À propos de l'article

  • Créé le 01/02/2016
  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :Aude Loyer-Hascoët
  • Publié dans Pèlerin
    10 février 2016

C’est en 1983 que Mgr Cadilhac, évêque de Nîmes, décida la création de l’association « Les chemins de Saint-Gilles », lui confiant la mission d’organiser le pèlerinage actuel. Chaque année, sept ou huit « routes » pédestres sont ainsi organisées.

Elles durent de 8 à 15 jours, et rassemblent chacune une vingtaine de pèlerins qui vivent dans la convivialité, la rencontre et le partage des tâches. « Quel est donc le secret de ces chemins qui nous remplissent de tant de joies ?» s’interroge Elisabeth, l’une des participantes à ces marches.

« Joie de faire connaissance avec de nouvelles personnes, répond-elle, joie de partager des services pour le groupe, joie de s’émerveiller devant la nature si belle, joie de soigner nos blessures aux pieds et au cœur, joie de se libérer un temps de nos fardeaux. »

 Entre ciel et terre

 « Joie et espérance » : tel fut précisément le thème qui guida les marches de 2015. Cette année, le sujet retenu est : « Entre ciel et terre, quels chemins ? » « Il y en effet, comme disent les Écritures, explique Bruno Claviéras, président de l’association, deux voies entre lesquelles choisir : l’une vers le bonheur (« heureux qui… ») et l’autre vers la « mort », c’est-à-dire notre fuite loin de Dieu (« malheureux qui… ») ». Un programme sur lequel méditeront les pèlerins de Saint-Gilles cette année, au fil de leurs pas.

 Les marches de printemps et d’été

 Deux marches sont organisées au printemps : du 28 mars au 3 avril, en Camargue, et du 28 avril au 8 mai, sur la route d’Apt.

« La première, précise Maryvonne Gall, qui la dirigera, nous permettra de découvrir cette belle et secrète Camargue, à l’écoute de la nature. En arrivant à Saint-Gilles-du-Gard, le 3 avril, nous participerons au lancement du 900e anniversaire de l’abbatiale. »

« La deuxième, poursuit Pascale Dazin, traversera les Monts du Vaucluse, le Petit Luberon et les Alpilles, au moment où la Provence est en pleine floraison. » Quant au programme estival, il est en cours d’élaboration : cinq marches devraient alors être proposées aux pèlerins qui souhaitent se mettre en chemin, « entre ciel et terre ».


▶ Rens. et inscriptions :

http://www.cheminstgilles30.cef.fr/

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 20 juillet 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières