Hébergement sur les chemins de Compostelle

agrandir Hébergement sur les chemins de Compostelle
L'hospitalité est une valeur centrale de Camino. © Yvon Boëlle
Hébergement sur les chemins de Compostelle
L'hospitalité est une valeur centrale de Camino. © Yvon Boëlle

L’'hébergement est la première préoccupation du pèlerin. Selon le chemin de pèlerinage emprunté, les hébergements proposés seront très divers.

À propos de l'article

  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :Gilles Donada

> Les gîtes d’'étapes
Sur les itinéraires qui sont équipés de gîtes d’étapes, le randonneur pourra profiter de cette structure, qui offre l’'avantage de pouvoir rencontrer d’'autres pèlerins, et de les retrouver au fil des étapes. Ces hébergements bon marché sont gérés par des municipalités, des privés ou des associations.
L'’inconvénient est bien sûr la promiscuité (ne pas oublier ses boules Quiès…) et le confort relatif.

> Les hôtels
Selon le budget alloué à l’'hébergement, on peut souvent trouver des chambres à des prix modestes. De plus, les hôtels sont généralement ouverts toute l’'année, ce qui n'’est pas le cas des gîtes d’étape. Quoi qu’il en soit, cette alternative peut être couplée avec les autres : on peut choisir de s’'offrir une chambre d’'hôtel par semaine, par exemple le samedi ou le dimanche, pour « améliorer l’'ordinaire » !

> Les chambres d’'hôtes
Certaines chambres d'’hôtes sont indépendantes, d’'autres sont affiliées à une fédération et labellisées (« Gîtes de France », « Clévacances », « Fleurs de Soleil, « Accueil paysan », etc.). Leurs avantages sont nombreux : accueil généralement familial, confort, repas du soir parfois proposé (lorsque la chambre d'’hôtes est couplée à une table d’'hôtes).

> Le camping
Le camping est une autre alternative, qui offre plusieurs avantages. Elle permet d’'être indépendant, et de choisir ses étapes selon des critères personnels : les terrains de camping sont nombreux, et à défaut, on peut demander à un particulier de planter sa tente pour une nuit dans un coin de terrain. Elle est en outre la solution la plus économique.

En revanche, ce choix présente plusieurs inconvénients. L’'ambiance des campings, le plus souvent réservés aux vacanciers (pour qui la soirée se prolonge donc généralement assez tard…) est souvent décalée avec celle qui règne sur les chemins de pèlerinage.

Un autre inconvénient est le poids qu'’il faut transporter. Cependant, les tentes de randonnées sont désormais plus légères. Certaines tentes individuelles, dont l’'armature est composée des bâtons de randonnée, pèsent moins de 700 g, et sont montées très rapidement. On peut aussi trouver des tentes à deux places aux alentours d'’1 kg, à condition de ne pas être trop exigeant sur le confort et l’isolation.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 juillet 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières