Flora Berger, des Alpes à l’Atlantique vers Compostelle

agrandir Flora Berger et son âne Pistou devant les remparts de Carcassonne.
Flora Berger et son âne Pistou devant les remparts de Carcassonne. © Flora Berger
Flora Berger et son âne Pistou devant les remparts de Carcassonne.
Flora Berger et son âne Pistou devant les remparts de Carcassonne. © Flora Berger

Dans un récit paru le 9 mai 2014, Flora Berger, conteuse, décrit son pèlerinage vers Compostelle, de la frontière franco-italienne à l’océan Atlantique.

À propos de l'article

  • Créé le 20/05/2014
  • Modifié le 11/08/2014 à 10:30
  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :François Boulard
  • Publié dans Pèlerin
    6860, du 22 mai 2014.

À 56 ans, Flora Berger s’est mise en route pour tourner une page. « Conteuse, je n’arrivais plus à assumer les obligations de mon statut d’intermittente du spectacle. Et à quelques années de la soixantaine, je souhaitais me recentrer sur l’essentiel. »

Vivant à Aiglun, dans les Alpes-de-Haute-Provence, Flora a donc tracé son itinéraire au départ de Montgenèvre (Haute-Alpes) par la Via Domitia, récemment balisée, puis la voie du Piémont pyrénéen.

 Carte. L’itinéraire de Flora Berger vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

 

Pour effectuer ces 1 500 km à travers les Alpes, la Provence, la Camargue, les Pyrénées et le Pays basque, seule ou avec une amie, elle a alterné les moyens de locomotion : le vélo et la marche à pied, avec un âne ou un chien.


Je suis partie avec un vœu de patience et d’acceptation. D’un tempérament bouillonnant, je ressentais en effet le besoin de transformer la voï (le vouloir, en occitan) en lâcher prise. De prendre non plus le taureau par les cornes mais le chemin comme il vient.

Vidéo. Extraits de la conteuse Flora Berger à la Fête de la Transhumance de Castellane.

 

Le chemin comme il vient : c’est le titre que la pèlerine a donné à son dix-septième livre (Éd. du Fournel, 250 p. ; 22€) , qui vient de paraître. Avec cet ouvrage et une exposition, elle va sillonner la France. À partir de juin 2014, elle propose également une découverte de Sisteron, halte sur le chemin de Compostelle et de Rome.

« Après l’été 2014, ajoute-t-elle, je reprendrai la route là où je l’ai quittée, à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques), et je rejoindrai Saint-Jacques par le Camino del Norte.» Flora souhaite partager ce dernier tronçon du voyage avec un autre marcheur.

Elle cherche donc un compagnon ou une compagne de route qui partage sa vision du pèlerinage : non pas un défi sportif, mais un lent et patient cheminement.



Marcher, une histoire des chemins

Dimanche 10 août  2014, de 12 heures  à 12 h 30, écoutez sur France Culture : «  Traverser les Alpes  », cinquième volet d’une série d’été consacrée à la marche, par Antoine de Baecque, historien.

→ Auteur de l’anthologie - Écrivains randonneurs, (Éd. Omnibus, 974 p. ; 28 €) et de l'essai La traversée des Alpes, (Éd. Gallimard, 432 p. ; 24,50 €).

Son. Ecoutez l'émission.

 

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 juillet 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières