La variante de Conques à Toulouse.

agrandir Compostelle version Sud-Ouest
Entre Conques et Toulouse, collégiale de Villefranche-de-Rouergue, XIIIe siècle. © Delphine Trebosc / Ciel Bleu
Compostelle version Sud-Ouest
Entre Conques et Toulouse, collégiale de Villefranche-de-Rouergue, XIIIe siècle. © Delphine Trebosc / Ciel Bleu

De Conques à Toulouse, partez à la découverte d'un itinéraire de liaison entre la voie du Puy-en-Velay et la voie d'Arles, ponctuée par des étapes riches en trésors patrimoniaux.

À propos de l'article

  • Publié par :Gaële de la Brosse
  • Édité par :Caroline A. Chabir

Été 1991 : treize patineurs à roulettes, représentant les douze pays de la Communauté européenne ainsi que la Pologne, relient Saint-Jacques-de-Compostelle à Czestochowa (Pologne), où se déroulent les 6 es Journées mondiales de la jeunesse (JMJ).

Entre Toulouse et Rodez, ils sont chaleureusement accueillis à Gaillac, Cordes et Najac. Aujourd'hui, cet itinéraire de liaison entre la voie du Puy-en-Velay (Conques) et la voie d'Arles (Toulouse) est balisé et équipé de gîtes d'étape. Il permet à chacun de tracer son chemin, comme les anciens pèlerins qui effectuaient des détours pour vénérer une relique.

« Parti d'Aix-la-Chapelle, raconte Jean-Marc Souchon, j'ai bifurqué à Conques pour rejoindre Toulouse, ma ville natale. Sur ce tronçon, le paysage, des collines aveyronnaises à la campagne toulousaine, change tous les jours. »

Une voie historique ?

Les pèlerins sont aussi séduits par l'authenticité de l'accueil sur cette voie inaugurée en juillet 2012. Grâce à l'Acir-Compostelle, à la Fédération française de la randonnée pédestre, qui vient d'éditer un topo-guide sur ce parcours, et à l'association du Bas-Rouergue vers Compostelle, elle devrait attirer de plus en plus de marcheurs.

Reste la question souvent débattue : est-ce une voie historique ? Sans aucun doute, répondent Bertrand de Viviès, conservateur du patrimoine, et Christian-Pierre Bedel, ethnographe. Nombreux sont les indices du pèlerinage : hôpitaux pour pèlerins, confréries...

Sans parler du patrimoine jacquaire : vitrail représentant l'apôtre dans l'église de Najac, peintures médiévales à Villeneuve-d'Aveyron illustrant la légende la plus célèbre du chemin de Saint-Jacques : celle d'un innocent pèlerin condamné à la pendaison qui fut miraculeusement maintenu en vie par saint Jacques.

Topoguide

 Le chemin de Conques à Toulouse, plus de 25 jours de randonnée, Édition TopoGuides, 144 p. ; 14,90 €. 

■ Retrouver Gilles Donada, chaque lundi à 9 h16 sur RCF, pour sa chronique : en marche.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 janvier 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières