Hommage à Louis Janin, pionnier de Compostelle

agrandir Louis Jannin effectua son premier pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle en 1956.
Louis Jannin effectua son premier pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle en 1956. © Pierre Morel
Louis Jannin effectua son premier pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle en 1956.
Louis Jannin effectua son premier pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle en 1956. © Pierre Morel

Louis Janin, l’un des pèlerins et des hospitaliers les plus célèbres du chemin de Compostelle, vient de rejoindre, en sa 92e année, l’Apôtre qu’il a si bien servi pendant sa vie terrestre. Nous lui rendons hommage.

À propos de l'article

  • Créé le 18/01/2016
  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :Aude Loyer-Hascoët

« De Louis Janin, rencontré il y a quelques décennies en Aubrac, ce fut avant tout un regard, celui des êtres habités par la passion, qui me séduisit », raconte l’écrivain Jean-Claude Bourlès.

« Il parlait de Compostelle avec une grande intensité en vous regardant de ses yeux d’un bleu étincelant », ajoute la journaliste Marianne Rigaux, qui a recueilli les souvenirs de Louis Janin à deux reprises : en 2011, pour un webdocumentaire et un DVD produit par Pèlerin (1), puis pour le livre L’hospitalité sur les chemins de Compostelle (2), paru en 2015.

► Marianne Rigaux raconte son livre sur le sujet (vidéo) :

 

L’hospitalité sur les chemins de Compostelle from Pèlerin Vidéo on Vimeo.


Un pionnier

Louis Janin, né le 2 novembre 1923 à Rumilly (Haute-Savoie), rayonnait en effet d’enthousiasme. Véritable pionnier, il effectua son premier pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle en 1956, en solitaire : 

pour retrouver l’esprit des pèlerins du Moyen Age

→ selon ses paroles.

Tout au long de sa route, à tous ceux qui lui ouvraient la porte, il citait les paroles de l’Évangile : « J’avais faim et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger et vous m’avez accueilli » (Matthieu, 25, 35). Déjà, l’hospitalité était inscrite dans sa démarche, et inséparable de son pèlerinage.

 Les pionniers racontent Louis Jannin (vidéo)

 

Les pionniers racontent : Louis Janin (1956) from Pèlerin Vidéo on Vimeo.


Le bonheur de l’accueil

Louis Janin repartit ensuite sur le Chemin presque chaque année, s’allégeant au fil de ses marches pour remplacer, finalement, son sac à dos par une simple banane.

« Après 25 pèlerinages, avait-il l’habitude de dire, j’ai arrêté de compter. » Puis, à partir de 1994, il revint sur le chemin en Espagne, en tant qu’hospitalier cette fois, pour rendre un peu du bonheur qu’il y avait reçu.

 Après 60 années passées sur le chemin de Saint-Jacques, Louis Janin, qui a rejoint l’Apôtre en sa dernière demeure, laisse à la grande famille des pèlerins un héritage à faire fructifier.

« Au sein de l’Association Rhône-Alpes des Amis de Saint-Jacques, dont il était membre fondateur, nous continuerons à défendre les valeurs qu’il a incarnées : la convivialité et l’hospitalité », confirme Jean Monneret, président de cette association.


 Avec cet article :


(1) "Les pionniers de Compostelle" : le film et le DVD Les pionniers de Compostelle disponible sur la boutique Pèlerin

(2) Louis Janin et P. Sébastien Ihidoy, L’hospitalité sur les chemins de Compostelle, Le Passeur Éditeur, 256 p., 19 euros

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 5 avril 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières