Vers Compostelle : suivez "Les yeux de mon guide" !

agrandir Marie-Laure et Philippe Pinon, après la chapelle de Saint-Sernin, à Lauzerte (Tarn-et-Garonne).
Marie-Laure et Philippe Pinon, après la chapelle de Saint-Sernin, à Lauzerte (Tarn-et-Garonne). © Les Yeux de mon guide
Marie-Laure et Philippe Pinon, après la chapelle de Saint-Sernin, à Lauzerte (Tarn-et-Garonne).
Marie-Laure et Philippe Pinon, après la chapelle de Saint-Sernin, à Lauzerte (Tarn-et-Garonne). © Les Yeux de mon guide

Depuis sept ans, l’association « Les Yeux de mon guide » accompagne sur les chemins de Saint-Jacques des personnes ayant une déficience visuelle ou mentale, mais aussi ceux qui, avec un handicap ou pas, ont besoin de faire un « break ». Une initiative à faire connaître et à encourager. D’autant plus qu’il reste des places pour cet été !

À lire aussi

À propos de l'article

  • Créé le 04/07/2016
  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :Cécile Picco
  • Publié dans Pèlerin
    6 juillet 2016

« Il y a ceux que l’on croise, que l’on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, (…) et changent le cours de votre vie. »

Cette phrase de Victor Hugo s’applique à merveille à Philippe Pinon. Depuis que, en août 2009, à Saint-Jacques-de-Compostelle, un non-voyant lui a demandé de l’accompagner sur la voie du Puy-en-Velay, son existence a été bouleversée. Avec Bernard, infirmier à la retraite, et Xavier, qui travaille à Tours dans le service social, cet auxilliaire de vie accompagne désormais chaque été sur les chemins de Saint-Jacques (en France, en Espagne ou en Allemagne) des pèlerins ayant une déficience mentale et/ou visuelle.

En organisant des visites tactiles, il leur apprend à ressentir le chemin par les cinq sens (le goût, le toucher, l’odorat, l’ouïe et la vue, pour certains).

« Mais nous avons récemment élargi cette proposition, précise Magali de Sevin-Pinon qui, motivée par l’aventure de son mari, a rejoint l’équipe des “Yeux de mon guide”. Nos marches s’adressent aussi à toute personne ayant un handicap (maladie d’Alzheimer, etc.), à ceux qui ont une fragilité psychique (par exemple en état de burn-out) ou encore à ceux qui veulent simplement “lâcher-prise”. »

Des moments privilégiés

Ces séjours sur le chemin, qui durent de 3 à 15 jours, sont de véritables moments privilégiés pour les participants. « Avec l’aide de Philippe et en tenant mon bâton dans la main droite, je me suis sentie en sécurité et je n'ai jamais eu peur, explique Marie-Laure, non-voyante de naissance. Les ambiances dans les gîtes étaient formidables, les hôtes vraiment agréables. Ce chemin m'a permis de m'extérioriser. Si on reste chez soi, on ne va pas vers les autres. Alors, il faut franchir le pas ! »

Cet été, Marie-Laure, qui a commencé son pèlerinage au Puy-en-Velay il y a quatre ans, arrivera à Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées-Atlantiques), et traversera la frontière espagnole. « Pour en arriver là, commente Philippe qui lui prépare déjà un “diplôme de pèlerine”, elle aura dû franchir de nombreuses frontières symboliques ! »

L'an dernier, plusieurs participants ont confié aux organisateurs qu'ils avaient beaucoup apprécié, pendant le séjour, l’entraide entre voyants et non-voyants et l’échange entre personnes accompagnées et accompagnateurs. « Ils y ont trouvé un véritable esprit de famille », confirme Magali, qui voit dans cette aventure une manière de se donner en couple alors qu´elle vient de fêter avec Philippe leur premier anniversaire de mariage.

Un accompagnement spirituel

Une nouveauté : en plus de l’accompagnement physique et culturel, Philippe et Magali ont ressenti le besoin de proposer aux participants un accompagnement spirituel. Magali, qui aime beaucoup chanter, laisse ainsi s’élever sa voix dans les chapelles… Ce qui élève en même temps les âmes ! Le couple propose également, pour ceux qui le souhaitent, une lecture de l’Evangile.

« Ces séjours sont de vrais moments de partage, conclut Magali. Pour les participants, mais aussi pour les accompagnateurs, car en accompagnant les autres, on se fait accompagner ! » « En marchant avec les non-voyants, complète Philippe, nos yeux se sont ouverts et notre regard s’est élargi. Quand on se donne aux autres, on reçoit autant, sinon davantage ! »


► Les 4 séjours proposés cet été :

- via Lemovicensis : entre Vézelay et Bourges, du 21 juillet au 28 juillet, puis du 31 août au 7 septembre

- voie du Puy-en-Velay : entre Aire-sur-Adour et Puente-la-Reina (Espagne), du 10 août au 23 août

- voie du Piémont pyrénéen : Lourdes - Jaca (Espagne) du 10 septembre au 19 septembre

►Rens. : www.lymg.fr

Tél. : 06 12 46 54 19 (Philippe Pinon)

E-mail : lymg@hotmail.fr

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 juillet 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières