Vézelay (Yonne)

agrandir La basilique de Vézelay.
La basilique de Vézelay. © DR
La basilique de Vézelay.
La basilique de Vézelay. © DR

89450 - Bourgogne. De la croix de Montjoie qui annonce sa proximité, Vézelay apparaît comme une invitation suprême : cette « colline éternelle » ne préfigure-t-elle pas la Jérusalem céleste, qui se gagne au terme d’'une courageuse ascension ?

À propos de l'article

  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :Gaële de La Brosse

Ce symbole de la croix de Montjoie nourrira la méditation du pèlerin à l’'aube de son voyage, quand il confiera ses intentions au Christ en gloire qui illumine le tympan central du narthex de la basilique Sainte-Marie-Madeleine. Autour de lui s'’affairent les douze apôtres envoyés pour annoncer la Bonne Nouvelle aux peuples de la terre. Dans une frise, les signes du zodiaque et les travaux des champs rappellent que ce Christ qui nous ouvre les bras est le maître absolu du temps et de l’'espace.

Après la découverte du somptueux tympan, il faut pénétrer dans la basilique, chef-d’œ'œuvre de l’'art roman, et admirer plus particulièrement les chapiteaux qui représentent des scènes bibliques et des épisodes de la vie des saints. Depuis 2004, le pèlerin peut également se recueillir dans une chapelle dédiée à saint Jacques.

À noter : autrefois, les pèlerins ne partaient pas de Vézelay mais d’'Asquins, où ils trouvaient des prairies suffisamment vastes pour parquer leurs chevaux. L’'église Saint-Jacques-le-Majeur possède toujours un magnifique buste-reliquaire de l’'Apôtre en bois polychrome, datant du XVIe siècle.

L’'office de tourisme : www.vezelaytourisme.com

La mairie : www.ville-vezelay.com

La basilique : vezelay.cef.fr


• Bénédictions :

- au Presbytère

4 route de l’Etang

Tél. : 03 86 33 37 88 et 03 86 33 39 50

- chez les frères des Fraternités monastiques de Jérusalem

place de la Basilique

Tél. : 03 86 33 39 50.

• Conseils, remise de la credencial :

Amis et Pèlerins de Saint-Jacques de la voie de Vézelay (permanence les samedis et dimanches et jours fériés de mars à octobre).

24 rue Saint-Pierre.

Tél. : 03 86 32 38 11.


Sainte Marie-Madeleine (Ier s.)

Marie de Magdala (ou Marie-Madeleine), fille de l’'archiprêtre Syrus le Yaïrite, serait née en l’'an 3 de notre ère. Délivrée de sept démons par Jésus, elle en devint l’'une des disciples, et elle le suivit jusqu'’à sa mort. Elle fut le premier témoin de sa Résurrection.

La tradition catholique l’'assimile parfois à la pécheresse pardonnée citée dans l’évangile de Luc, et à Marie de Béthanie, sœœur de Lazare et de Marthe. Après avoir accosté aux Saintes-Maries-de-la-Mer, elle aurait passé la fin de sa vie en prière dans une grotte du massif de la Sainte-Baume, aujourd'’hui devenue lieu de pèlerinage. Son tombeau se trouve à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume.

En 882, un moine fut envoyé dans cette ville pour ramener quelques reliques de la sainte à Vézelay. Dès lors, les pèlerins affluèrent sur la colline et des miracles se produisirent ; en 1050, l’'abbaye passa sous le patronage de Marie-Madeleine


L’'amour de Jésus pour la brebis perdue, prière à Marie-Madeleine (texte anonyme du XVe s.)

Tant il t’'aimait, tant il était proche de toi, tant il t’'enseignait, tant il t'’inspirait,

même si ton péché abondait, la grâce a surabondé.

Tant il t’'aimait : pour toi et pour ta sœœur aussi, il ressuscita ton frère pourri de quatre jours.

Il a eu si grande pitié de vos pleurs et gémissements qu'’il ne put lui-même se contenir de pleurer.

Tant il t’'aimait qu'’après sa passion, à toi, il se montra le premier.

L'’écriture s'’accomplit en toi qui dit que la brebis perdue est retrouvée et que Jésus la porta dans ses bras pour la remettre dans le troupeau.

Tu as tant aimé Jésus, Marie-Madeleine, que des pécheurs, il t’'a institué fiancée souveraine :

A tous ceux qui sont en déviance, en souffrance, à tous les déçus de l’'espérance.

Jésus est si bon qu’'il ne refuse à personne pleine de contrition la consolation si douce de sa sainte compassion.

O Marie-Madeleine, miroir resplendissant, dans lequel doivent se reconnaître tous les pécheurs pénitents.

O dame gracieuse, pécheresse devenue sainte, fais-moi entrer dans la contrition de mes péchés, que par tes saints mérites, j’'obtienne rémission.

Tu sais bien la faiblesse de ma fragilité, tu connais mes iniquités, mais toi qui es le réconfort des pécheurs, aide-moi.

A toi, je recommande, dame de toute bonté,

Mes désirs, ma volonté.

Fais que, par toi, du paradis je puisse hériter.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 12 juillet 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières