Jusqu'à la fin des terres

agrandir Après l'arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle, le pèlerin peut poursuivre sa route jusqu'à l'océan.
Après l'arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle, le pèlerin peut poursuivre sa route jusqu'à l'océan. © Yvon Boëlle
Après l'arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle, le pèlerin peut poursuivre sa route jusqu'à l'océan.
Après l'arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle, le pèlerin peut poursuivre sa route jusqu'à l'océan. © Yvon Boëlle

Finis terrae… la fin des terres où s'’achève aussi, pour ceux qui ont suivi la voie Lactée, le Chemin des étoiles.

À propos de l'article

  • Publié par :Gaële de La Brosse
  • Édité par :Gaële de La Brosse

Comme la mer qui vient s’échouer sur ces rivages, c'’est ici que le pèlerin pourra choisir de finir sa course. Plusieurs possibilités se présentent à lui.

S'’il souhaite aller directement au cap Finisterre, il prendra le chemin balisé qui passe par Negreira, Olveiroa, Cee et Corcubión (91 km) ; de là, il peut se rendre à Muxía (31 km).

Mais certains vont également à Padrón, haut lieu de l'’histoire jacquaire qui se trouve à une vingtaine de kilomètres au sud de Santiago : « Quen va Santiago y non va a Padrón, Ofaz romeria o non » (« Qui va à Saint-Jacques sans aller à Padrón accomplit ou non son pèlerinage »), dit le proverbe médiéval en mêlant espagnol ancien et galicien…

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 janvier 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières