Le monument de Jeanne d'Arc (1927)

0023

La Jeanne de Ménil-sur-Belvitte est un monument étonnant.

Par sa symbolique d’abord, considéré comme un des plus beaux monuments dédiés à l’infanterie alpine, il présente plusieurs sculptures : à droite deux Alpins partant à l’attaque, à gauche la vierge Marie soutient un combattant agonisant. Au sommet trône la statue de Jeanne d’Arc.

Les sculptures sont des œuvres de l’Union artistique internationale de Vaucouleurs, une fonderie meusienne très active dans l’après-guerre. Bien qu’elles ne soient pas inscrites de la main de grands sculpteurs, elles donnent au monument force et émotion. La statue de la Jeanne est en effet une réplique de la sculpture dessinée par Emile ROY et édifiée au sommet de la Chapelle de Vaucouleurs.

BDF0010

Par son histoire ensuite, le monument a été inauguré en 1927 construit sur un terrain appartenant à l’origine à l’Évêque d’Epinal, il est né de la volonté du curé de Ménil-sur-Belvitte, Alphonse Collé, qui occupa la paroisse de 1908 à son décès en 1943.

Durant les combats d’août et de septembre 1914 l’abbé Collé s’occupe des blessés, transforma son presbytère en infirmerie et donna à chacun des morts une sépulture avant de s’imposer comme l’acteur de la mémoire de la bataille de Montagne et de le souvenir des familles. L’abbé Collé lance la souscription pour financer le monument et choisit l’ensemble de la statuaire.

0009

Par notre obligation enfin, Le Souvenir Français a reçu en héritage cet exceptionnel monument, il est de notre devoir de lui redonner toute sa signification pour que le cri passé par l’abbé Collé resonne toujours « Oublier-jamais ».

 

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 juillet 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières