La grotte Chauvet entre au patrimoine mondial de l'Unesco

agrandir Le panneau des lions des cavernes.
Le panneau des lions des cavernes. © Jean Clottes / ministère de la Culture
Le panneau des lions des cavernes.
Le panneau des lions des cavernes. © Jean Clottes / ministère de la Culture

La grotte Chauvet, au cœur de l'Ardèche, a été classée le 22 juin 2014 au patrimoine mondial de l’humanité, a décidé l’Unesco. Les juges ont estimé « exceptionnelles » la qualité esthétique et l’abondance des peintures préhistoriques découvertes en 1994 sur les parois de cette grotte. Âgées de 35 000 ans, ces œuvres d’art sont en outre dans un excellent état de conservation. Une réplique sera ouverte à la visite au printemps 2015.

S'il est un lieu à valeur « prestigieuse et universelle » qui mérite de figurer sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité, établie par l'Unesco, c'est bien la grotte Chauvet. Ce témoignage extraordinaire de l'art préhistorique a été découvert en 1994, sur la commune ardéchoise de Vallon-Pont-d'Arc.

Carte. Situation du Vallon-Pont-d'Arc (Ardèche) et de la grotte Chauvet.



Mais, pour assurer la conservation de ses peintures et être protégée du grand public, elle doit rester fermée et est donc méconnue du public. Le classement sur la liste de l'Unesco va enfin rendre justice au chef-d'œuvre. Validé en janvier 2012 par le gouvernement français, le dossier a ensuite été instruit pendant deux ans par les experts de l'Unesco.

« Elle est aussi importante que la grotte de Lascaux (Dordogne) en qualité et bien plus ancienne ! » s'enthousiasme Jean Clottes*, spécialiste de l'art préhistorique qui, depuis la découverte, étudie les 420 représentations animales qui ornent le rocher.

Il y a 35 000 ans (soit 20 000 ans avant Lascaux), des homo sapiens - comme nous ! - couvrirent de gravures et de dessins, réalisés au charbon de bois noir ou à l'ocre rouge, les parois de ces salles souterraines. Rhinocéros, lions, ours... sont tracés avec une maîtrise absolue.

Vidéo. Descente dans la grotte Chauvet. Source : © AFP.



« La grande leçon de Chauvet, insiste le spécialiste, c'est que l'art n'a pas balbutié : dès que l'homme a voulu créer, il a acquis les techniques. Et ces scènes complexes, peintes au fond de grottes obscures, ont un sens qui nous échappe, sans doute en relation avec le monde de l'au-delà, les esprits de la nature... Pour moi, on assiste, sur ces parois, à la naissance des préoccupations spirituelles de l'humanité. »

La grotte a aussi permis de confirmer l'existence, pour cette période appelée aurignacienne (il y a 35 000 à 30 000 ans), d'une unité culturelle dans toute l'Europe. « Ici, comme en Roumanie ou en Allemagne, les animaux représentés sont ceux qui sont très peu chassés car dangereux ou dont la viande est peu comestible », observe Jean Clottes. Ce n'est plus le cas à l'époque de Lascaux où les bisons et les chevaux forment une bonne partie du bestiaire.

Un enfant de 10 ans, dernier visiteur il y a 24 000 ans

Autre fait exceptionnel : les scientifiques ont pu travailler dans un environnement intact. Le porche de pierre s'est en effet écroulé, fermant l'entrée, il y a environ 24 000 ans. Ce qui a permis de découvrir les empreintes d'un enfant de 10 ans, qui a visité le fond de la grotte, 26 000 ans avant nous, armé d'une torche et… accompagné d'un « canidé », sans doute déjà un chien, descendant d'un loup domestiqué.

Pour Hervé Saulignac, vice-président (PS) de la région Rhône-Alpes, qui a défendu la candidature de la grotte Chauvet, « le dossier de classement a permis de faire avancer un ambitieux projet de valorisation du site, qui tienne compte des règles très sévères de l'Unesco en matière d'environnement ». Quoi qu'il arrive, un centre d'interprétation avec une réplique en trois dimensions de la grotte ouvrira à Vallon-Pont-d'Arc, au printemps 2015.

Vidéo. Reportage de Des racines et des ailes sur la grotte. Source : © Des Raciles Et Des Ailes.



* Jean Clottes est l'auteur de Pourquoi l’art préhistorique ? Éd. Folio, 330 p. ; 9,40 €.

Lien. Pour en savoir plus sur l'art des cavernes et la préhistoire, cliquez ici pour lire un article à propos de Lascaux sur le site de notre partenaire herodote.net

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 14 juin 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières