Le blog qui fait connaître et aimer le patrimoine

agrandir Benoît de Sagazan
Benoît de Sagazan © DR
Benoît de Sagazan
Benoît de Sagazan © DR

Lancé en 2006 par le journaliste Benoît de Sagazan, Patrimoine-en-blog est devenu une référence en matière d'information et de réflexion sur le patrimoine en France.

Concours « Un patrimoine pour demain » 2013

À propos de l'article

  • Créé le 30/05/2013
  • Modifié le 30/05/2013 à 14:00
  • Publié par :Marine Bisch
  • Édité par :Marine Bisch

Membre du jury Pèlerin « Un patrimoine pour demain », Benoît de Sagazan est l'actuel rédacteur en chef du Monde de la Bible. Il a lancé son blog sur le patrimoine en 2006, alors qu'il était rédacteur en chef adjoint de Pèlerin. Aujourd'hui, Patrimoine-en-blog attire entre 12 000 et 25 000 visiteurs par mois.

Pèlerin : Comment est né Patrimoine-en-blog ?
Benoît de Sagazan : C’'est par le concours Pèlerin "Un patrimoine pour demain" que j’'ai pris conscience que le patrimoine n’'était pas seulement une histoire de vieilles pierres. Derrière ces murs, il y a aussi des passions humaines à raconter, à faire partager. J’'ai créé ce blog car j’avais une envie de connaître le patrimoine. Je pense qu'’on ne protège que ce qu’'on aime, et on aime que ce qu'’on connaît. On n’'a donc pas envie de voir disparaître son patrimoine.

Ce blog permet aux gens d’'avoir un outil pour se cultiver et aimer la France à travers ce patrimoine. J’'offre une connaissance et un état des lieux du patrimoine. Le blog sert aussi de passerelle : des associations de sauvegarde locale peuvent être mises en relation avec d’'autres personnes, par exemple.

Selon vous, qu’'est-ce que cela apporte de conserver le patrimoine ?
Pour moi, il y a cinq grandes vertus à s'’occuper du patrimoine historique :
- La première est sociale : derrière chaque lieu où se trouve un monument, il y a souvent une association et des gens qui unissent leurs efforts autour d’'une œœuvre commune.
- La deuxième est économique : restaurer, c’'est entretenir des savoir-faire artisanaux. Le patrimoine fait vivre plus de 500 000 personnes en France. En relevant des murs, on relève aussi des hommes.
- La troisième est environnementale : la France offre une diversité d'’architecture incroyable qu'il faut conserver vivante.
- La quatrième est liée à une importance politique. Un pays qui s’'occupe de son patrimoine se met au clair avec sa propre histoire. Il existe aussi un patrimoine européen, et grâce à lui, on peut faciliter le sentiment d'appartenance à l'Union européenne.
- La cinquième représente une valeur culturelle et spirituelle. En sachant d’'où nous venons, nous pouvons transmettre plus facilement notre histoire aux jeunes générations.

Depuis la création du blog, quels grands changements avez-vous observé autour du patrimoine? Comment voyez-vous son avenir ?
Le grand changement, c’est le désengagement de l'’État, des collectivités régionales et départementales. Le désengagement de l’'État est certes inéluctable. Le message du blog est donc de dire aux gens de se poser les bonnes questions : il n’'y a pas de bonne restauration d’œ'œuvres sans qu'’il n’'y ait de projet de vie derrière. Un bâtiment qui n'’a pas de fonction est condamné à la ruine. Je pense qu'’il faut développer de la créativité et surtout ne pas baisser les bras.

Quels sont vos projets ?
Dans la continuité du blog, un projet de livre va aboutir dans quelques mois. Cet ouvrage traitera d’'une question majeure : quel est l’'avenir des églises en France, notamment celles qui n'ont plus de culte ? La France compte un très grand nombre d’'églises mais malheureusement certaines villes n’'ont pas les moyens de les entretenir.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 19 octobre 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières