Mausolée du cimetière de Bourgogne

Dans la catégorie Bâtiments civils, une belle histoire d'amour née au XIXe siècle va renaître à travers la réfection de ce magnifique mausolée, dans la Marne.

Concours « Un patrimoine pour demain » 2013

À propos de l'article

  • Créé le 10/09/2013
  • Modifié le 05/09/2013 à 12:00
  • Publié par :Philippe Royer
  • Édité par :Alice Meker
  • Publié dans Pèlerin
    6824, paru le 12 septembre 2013.

Le cimetière de Bourgogne possède un somptueux mausolée, de style néobyzantin, dont l’intérieur est tapissé d’un incroyable décor Art nouveau de mosaïques et de vitraux.

Ce monument funéraire est le fruit de la volonté d’une riche héritière de ce village de Champagne d’honorer la mémoire de son mari, un haut magistrat. Las, elle ne vit jamais le mausolée achevé, ni ne repose aux côtés de l’être aimé.

Car elle mourut sur un paquebot au large de la Grèce, où elle venait choisir des marbres. Et son corps fut immergé en Méditerranée, selon les usages maritimes !

Terminé par ses neveux en 1914, le monument était dans un triste état quand, en 2011, des Bourguignons ont décidé de le sauver - une procédure d’abandon de sépulture est en cours.

Conseillés par des artisans du chantier de la cathédrale de Reims, des bénévoles ont déjà restauré l’extérieur.

« Pèlerin va nous permettre d’achever la réfection des fameux marbres, se réjouit Louis de Luca, président de l’association de sauvegarde du monument. Ensuite, nous nous attaquerons aux mosaïques… »

Un chantier qui suscite l’engouement des Champenois, déjà très nombreux à avoir visité le monument.

Subvention : 3 000 €.

► Découvrez l'avis d'Eric-Emmanuel Schmitt dans Pèlerin n°6824, paru le 12 septembre 2013.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 7 décembre 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières