Les marbres et les ors de Bourgogne

agrandir Jérôme Clochard, de l’atelier Absolut Mosaïque, entoile des mosaïques du mausolée de Bourgogne (Marne).
Jérôme Clochard, de l’atelier Absolut Mosaïque, entoile des mosaïques du mausolée de Bourgogne (Marne). © Philippe Royer
Jérôme Clochard, de l’atelier Absolut Mosaïque, entoile des mosaïques du mausolée de Bourgogne (Marne).
Jérôme Clochard, de l’atelier Absolut Mosaïque, entoile des mosaïques du mausolée de Bourgogne (Marne). © Philippe Royer

Le mausolée Art nouveau de Bourgogne, dans la Marne, a retrouvé ses marbres, grâce au concours Pèlerin - Un patrimoine pour demain.

Concours « Un patrimoine pour demain » 2013

À propos de l'article

  • Créé le 15/10/2014
  • Publié par :Philippe Royer
  • Édité par :Aurore Hautbois
  • Publié dans Pèlerin
    n° 6881, du 16 octobre 2014

Ce trésor art ­nouveau est bien caché : au fond du cimetière ­communal de Bourgogne, un village coquet à la périphérie de Reims, au milieu de la plaine ­champenoise. Arrivé par ­courrier début 2013, le dossier de l’Association de ­sauvegarde du mausolée avait emballé le jury de notre concours Pèlerin - Un patrimoine pour demain..

C’est joyeux, accueillant, azuréen, le contraire d’un caveau ­morbide

→ Éric-Emmanuel Schmitt, parrain de l'association en 2013.

Ce mausolée de style néobyzantin fut ­commandé à la fin des années 1890 par Marie-Théodorine Faynot, veuve d’un magistrat, président des assises de la Marne, dont la statue trône au centre. Elle fit appel à de grands décorateurs, dont le peintre Georges Rochegrosse, auteur des riches mosaïques recouvrant le haut des murs et les voûtes.

Coup du sort, elle mourut sur le bateau qui l’emmenait en Grèce pour y choisir du marbre, et son corps fut immergé. L’ouvrage, où repose le reste de sa famille, fut finalement achevé par ses héritiers.

En 2011, navrés de voir le mausolée se dégrader à grande vitesse, des villageois ont décidé de prendre le relais du légataire, et entamé une procédure pour abandon de sépulture. La dotation de notre concours leur a permis de remplacer une douzaine de plaques de marbre abîmées par les infiltrations d’eau.

► Vidéo. Un patrimoine pour demain, soirée de récompenses des lauréats. Source : Pèlerin. Durée : 10 minutes.



L’extérieur a été remis en état bénévolement par un artisan. En outre, un retraité, habile amateur, a restauré tous les vitraux.

« La mobilisation est très forte. Ainsi, un groupe de bénévoles a récupéré 23 000 tesselles tombées à terre, les a nettoyées et triées. C’est une grande économie d’argent », souligne Louis de Luca, président de l’association.

Mais il lui faut encore trouver plusieurs dizaines de milliers d’euros pour restaurer les magnifiques mosaïques religieuses, qu’un artisan spécialisé, venu de Charente, a commencé à entoiler, pour empêcher qu’elles ne se dégradent davantage. 

Le saviez-vous ?

► Faire un don pour l'Association sauvegarde du mausolée cliquez ici.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 23 novembre 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières