La Croix du Pèlerin de Golinhac

Dans la catégorie Croix oratoires, une copie de la croix jacquaire du village de Golinhac (Aveyron) va être commandée pour remplacer l'originale, très abîmée.

Grand Prix Pèlerin du Patrimoine : l'édition 2017

Concours « Un patrimoine pour demain » 2013

À propos de l'article

  • Créé le 10/09/2013
  • Modifié le 05/09/2013 à 12:00
  • Publié par :Philippe Royer
  • Édité par :Alice Meker
  • Publié dans Pèlerin
    6824, paru le 12 septembre 2013.

Surplombant la vallée du Lot, Golinhac est un village étape important sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, entre Estaing et Conques.

Plusieurs croix jalonnent la traversée de la commune. La plus ancienne est à l’entrée du village.

Sculptée au XV e siècle dans du grès, elle est ornée d’une Vierge à l’Enfant, et son fût, d’un petit pèlerin. Des hivers rigoureux ont hélas abîmé la pierre, au point que la Vierge est méconnaissable.

Après avoir remis en valeur les autres croix de la commune, la section patrimoine du foyer rural de Golinhac a décidé, non pas de la restaurer, mais d’en commander une copie.

Un projet qui a touché le jury Pèlerin et notre fidèle mécène, l’association Notre-Dame-de-la-Source. « L’original sera installé dans l’église paroissiale, explique Julien Calvinhac, président du Foyer rural. La copie sera exécutée à partir de dessins et de photographies anciens, pour s’approcher au plus près de la croix telle qu’elle est sortie de l’atelier, au XVe siècle. » 

Subvention : 1 500 €. Prix de l'Association Notre-Dame de la Source.

► Découvrez l'avis d'Eric-Emmanuel Schmitt dans Pèlerin n°6824, paru le 12 septembre 2013.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 20 juillet 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières