Fresque dite de "La Bonne Mort" de l'église Saint-Jean-Baptiste de Péronne

Dans la catégorie Fresques, Jacques Mulliez et son association, basée dans la Somme, remporte le prix Jour du Seigneur pour sauver cette oeuvre exceptionnelle.

Grand Prix Pèlerin du Patrimoine : l'édition 2017

Concours « Un patrimoine pour demain » 2013

À propos de l'article

  • Créé le 10/09/2013
  • Modifié le 05/09/2013 à 12:00
  • Publié par :Sophie Laurant
  • Édité par :Alice Meker
  • Publié dans Pèlerin
    6824, paru le 12 septembre 2013.

Dans la branche droite du transept de l’église Saint-Jean-Baptiste de Péronne, une peinture murale intrigue les visiteurs : un mourant est tiraillé entre des démons et des clercs qui l’entraînent sur la voie du salut, montant vers la Trinité.

La Vierge en majesté entourée de théories de saints est prête à intercéder. « Ce thème de la “Bonne Mort”, très rarement représenté (une dizaine en Europe), est typique de la Contre-Réforme.

Il met en évidence le rôle de Marie, contesté par les protestants », explique Jacques Mulliez, président de l’association qui a décidé, l’an dernier, de sauver cette œuvre exceptionnelle.

Classée depuis 1907, la « Bonne Mort » est pourtant en très mauvais état. « Elle date de 1601 et a échappé aux destructions des deux grandes guerres qui ont affecté l’église », précise Jacques Mulliez.

Les membres de l’association ont alors fait du porte-à-porte, interpellé les touristes, organisé des conférences… et remporté le prix du Patrimoine Pèlerin-Jour du Seigneur pour cette belle mobilisation ! 

Subvention : 5 000 €.

► Découvrez l'avis d'Eric-Emmanuel Schmitt dans Pèlerin n°6824, paru le 12 septembre 2013.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 21 septembre 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières