Les statuettes du retable de la chapelle de l'hôpital de Chaumont (Haute-Marne)

agrandir Les statuettes du retable de la chapelle de l'hôpital de Chaumont (Haute-Marne)
Les statuettes du retable de la chapelle de l'hôpital de Chaumont (Haute-Marne) © Fred Marvaux/REA
Les statuettes du retable de la chapelle de l'hôpital de Chaumont (Haute-Marne)
Les statuettes du retable de la chapelle de l'hôpital de Chaumont (Haute-Marne) © Fred Marvaux/REA

A Chaumont (Haute-Marne), le retable de la chapelle de l'hôpital était orphelin des jolies statues qui l'ornaient. Grâce au prix Pèlerin Un patrimoine pour demain 2012, cette oeuvre imposante va retrouver ses pensionnaires.

Concours « Un patrimoine pour demain » 2013

À lire aussi

À propos de l'article

  • Créé le 31/05/2013
  • Modifié le 31/05/2013 à 12:00
  • Publié par :Sophie Laurant
  • Édité par :Marine Bisch

Marie-Thérèse Piot-Grolleau est rassurée : grâce au coup de pouce apporté par le prix Pèlerin et Le Jour du Seigneur, le splendide retable de la chapelle de l'hôpital de Chaumont est sauvé.

Restauré, il va retrouver sous peu les élégantes statuettes qui l'ornent depuis 1730. « Il s'agit de la Vierge, entourée de Marie-Madeleine et, sans doute, de saint Vincent de Paul. Ce serait l'une de ses plus anciennes représentations », explique cette architecte de l'hôpital, qui s'est prise de passion pour l'histoire des lieux.

Le retable est l'œœuvre d'un artiste renommé, Jean-Baptiste Bourchadon. « Réalisé pour l'ancien hôtel-Dieu, il a été réinstallé en 1765, dans ce magnifique hôpital-palais destiné aux indigents, aux orphelins et à ceux dont on voulait sauver l'âme et empêcher les désordres... », explique Marie-Thérèse Piot-Grolleau.

Elle souhaite faire connaître davantage la chapelle, toujours au cœur de la vie de l'hôpital moderne.

Lauréat 2012

Subvention accordée par Le Jour du Seigneur : 2500 €€.

Subvention accordée par Pèlerin : 900 €€.



Franck Ferrand

L'’avis de Franck Ferrand
L'expression « mobilier d'église » prend tout son sens devant le retable de cette chapelle d'hôpital. Les maîtres d'une ébénisterie française à son apogée ont conçu cette œuvre puissante comme une véritable architecture de bois. Ce qui me frappe, c'est l'équilibre parfait entre classicisme et baroque, entre la perfection des lignes et la vivacité des ornements.

■ Un patrimoine pour demain 2012 : découvrez les membres du jury, les autres lauréats, les partenaires du concours...

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 7 décembre 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières