La tapisserie de l'oratoire de l'hostellerie de la Sainte-Baume à Plan d'Aups (Var)

agrandir La tapisserie de l'oratoire de l'hostellerie de la Sainte-Baume à Plan d'Aups (Var)
La tapisserie de l'oratoire de l'hostellerie de la Sainte-Baume à Plan d'Aups (Var) © Matthieu Colin
La tapisserie de l'oratoire de l'hostellerie de la Sainte-Baume à Plan d'Aups (Var)
La tapisserie de l'oratoire de l'hostellerie de la Sainte-Baume à Plan d'Aups (Var) © Matthieu Colin

A Sainte-Baume (Var), une imposante tapisserie, étouffée par la poussière, s'était complètement noircie. Grâce au prix Pèlerin Un patrimoine pour demain 2012, cette oeuvre murale va retrouver tout son éclat. 

Grand Prix Pèlerin du Patrimoine : l'édition 2017

Concours « Un patrimoine pour demain » 2013

À lire aussi

À propos de l'article

  • Créé le 31/05/2013
  • Modifié le 31/05/2013 à 12:00
  • Publié par :Philippe Royer
  • Édité par :Philippe Royer

L'oratoire Saint-Dominique - situé dans l'hostellerie de la Sainte-Baume, dans le Var, tenue par des frères et des sœurs dominicaines -, mérite amplement d'être redécouvert.

Il a été créé en 1970, par Thomas Gleb, à la demande du P. Philippe Maillard, alors prieur de la communauté. L'artiste, dont on fête le centenaire de la naissance, auteur d'une œuvre foisonnante, imprégnée de spiritualité, l'a décoré, entre autres, d'une immense tapisserie murale de quatre mètres carrés, intitulée Les noces de l'Agneau

L’œuvre, noircie par la poussière, est actuellement en cours de restauration, à l'initiative du centre Thomas-Gleb, des dominicains et avec l'aide de Pèlerin.

Elle devrait réintégrer l'oratoire et lui donner tout son éclat pour les fêtes de Noël. Placés sous la protection de sainte Marie-Madeleine, les Compagnons du Tour de France et du Devoir de Marseille ont accepté de restaurer gracieusement les murs de l'oratoire.

Lauréat 2012

Subvention accordée par Pèlerin : 3400 €€



Franck Ferrand

L’'avis de Franck Ferrand
Restaurer cette superbe tapisserie, c'est permettre aux pèlerins de la Sainte-Baume de continuer à se ressourcer dans cet oratoire, dépouillé et lumineux, conçu par Thomas Gleb. Ce juif fervent, ami des chrétiens, est un grand artiste ; son œœuvre blanche, tissée pour les Dominicains, est minimaliste et intemporelle. Elle n'a que quarante ans et pourtant, la laine a déjà souffert. Il était temps de la restituer dans sa pureté et dans sa grâce.

■ Un patrimoine pour demain 2012 : découvrez les membres du jury, les autres lauréats, les partenaires du concours...

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 20 juillet 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières