La croix de chœur et le tabernacle de la chapelle de la Maison d'église Saint-Paul-de-la-Plaine (Seine-Saint-Denis), prix des Chantiers du Cardinal

agrandir Édouard Ropars
Édouard Ropars © Gilles Fornet
Édouard Ropars
Édouard Ropars © Gilles Fornet

A la Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), un nouveau quartier d'affaires avait résolument besoin d'un supplément d'âme. C'est le projet de l'artiste contemporain Edouard Ropars qui a été retenu.

Grand Prix Pèlerin du Patrimoine : l'édition 2017

Concours « Un patrimoine pour demain » 2013

À lire aussi

À propos de l'article

  • Créé le 31/05/2013
  • Modifié le 31/05/2013 à 14:00
  • Publié par :Philippe Royer
  • Édité par :Marine Bisch

« C'est la première fois que je travaille sur un projet de mobilier liturgique. Ce qui m'a intéressé, c'est justement de me confronter à un univers que je ne connaissais pas intimement, avec son histoire, ses rites et ses codes », résume Édouard Ropars.

L'architecte et designer, ancien pensionnaire de la villa Médicis, à Rome, et enseignant à l'École d'architecture de Paris-la Villette, est le premier lauréat du nouveau prix d'art sacré créé par les Chantiers du Cardinal, dans le cadre du concours Un patrimoine pour demain, de Pèlerin. 

Il s'agissait de répondre au projet de création d'une croix de chœur et d'un tabernacle pour la chapelle de la Maison d'église Saint-Paul-de-la-Plaine, signée Patrick Berger et Jacques Anziutti, au cœœur du nouveau quartier d'affaires de La Plaine-Saint-Denis, à côté du Stade de France.

Édouard Ropars a associé son frère Antoine, tailleur de pierre dans la Mayenne. Ils ont proposé un mobilier aux formes épurées pour épouser celle du chœœur ouvrant sur un jardin. La croix, en bronze, repose sur un socle en pierre de Bourgogne, qui monte en s'effilant. Assis sur une pierre triangulaire, le tabernacle est tapissé de doré.

Le projet n'attend que l'accord définitif de la Commission d'art sacré pour être réalisé au printemps 2013.

Lauréat 2012

Subvention accordée par Les Chantiers du Cardinal : 10 000 €€.
 

Franck Ferrand

L’'avis de Franck Ferrand

Pour avoir un peu fréquenté les studios télé de La Plaine-Saint-Denis, je sais à quel point ce territoire en reconstruction a besoin de signes. Dans un quartier d'affaires en pleine expansion, la Maison d'église Saint-Paul-de-la-Plaine sera un havre bienvenu. Il sera possible à chacun d'aller y puiser un peu de sérénité. Dans cette oasis de paix, les créations vigoureuses d'Édouard Ropars affermiront l'élan spirituel de ceux qui pousseront la porte.

■ Un patrimoine pour demain 2012 : découvrez les membres du jury, les autres lauréats, les partenaires du concours...

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 mai 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières