Le retable de la Piéta, dans l'église Saint-Barthélémy à Andrest (Hautes-Pyrénées)

agrandir Le retable de la Piéta, dans l'église Saint-Barthélémy à Andrest (Hautes-Pyrénées)
Le retable de la Piéta, dans l'église Saint-Barthélémy à Andrest (Hautes-Pyrénées) © Alain Guilhot
Le retable de la Piéta, dans l'église Saint-Barthélémy à Andrest (Hautes-Pyrénées)
Le retable de la Piéta, dans l'église Saint-Barthélémy à Andrest (Hautes-Pyrénées) © Alain Guilhot

Restauration du retable de la Piéta, dans l'église Saint-Barthélémy à Andrest dans les Hautes-Pyrénées.

Grand Prix Pèlerin du Patrimoine : l'édition 2017

Concours « Un patrimoine pour demain » 2013

À lire aussi

À propos de l'article

  • Créé le 31/05/2013
  • Modifié le 31/05/2013 à 14:00
  • Publié par :Philippe Royer
  • Édité par :Gilles Donada

« Pèlerin nous apporte les derniers euros qui manquaient pour entamer la restauration du retable de la Piéta », souligne Jean-Pierre Carrere, le président de l'’Association Les amis de l’'histoire d’'Andrest, qui porte ce projet.

L'’impressionnant mobilier en bois, polychrome et doré, représentatif du baroque pyrénéen, va bientôt être démonté, pour rejoindre l’'atelier d’'un restaurateur, à Agen.

C’'est la deuxième tranche de travaux, après les vitraux, dans l’'église Saint-Barthélemy d'’Andrest, un bourg près de Tarbes. Bâti au XVIIIème siècle, avec un imposant clocher-porche, l’'édifice est l'’un des plus vastes et des plus riches en œuvres baroques du pays Bigorre.

■ L'avis de Jean-Charles de Castelbajac
Les chapelles des Pyrénées sont si surprenantes ! Qui imaginerait l’'or flamboyant des retables derrière leurs modestes façades. C’'est l’'Espagne baroque qui pointe un peu sa corne dans nos montagnes. J’'ai fêté les 1 000 ans de notre famille dans l’'église de Castelbajac qui ressemble beaucoup à celle d’'Andrest.

- Projet porté par les Amis de l'histoire d'Andrest.
- Prix de 2 300 €€.

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 23 mars 2017

Notre Librairie

Voyages et croisières