24 heures avec les moines du Bec-Hellouin

agrandir 24 heures avec les moines du Bec-Hellouin.
24 heures avec les moines du Bec-Hellouin. © Patrick Bard
24 heures avec les moines du Bec-Hellouin.
24 heures avec les moines du Bec-Hellouin. © Patrick Bard

Fondée en 1034 par le bienheureux chevalier Herluin, l'abbaye du Bec-Hellouin (Normandie) abrite aujourd'hui une communauté de 15 moines bénédictins. 

« Seigneur, ouvre mes lèvres et ma bouche annoncera ta louange ». À sept heures du matin, le soleil perce à peine la brume de la verte campagne normande quand les frères bénédictins du monastère du Bec-Hellouin entament les Laudes, premier office de la journée, par ce verset de Saint Benoît.

 Galerie de photos.

 

De chaque côté du chœur, quinze silhouettes droites et blanches s'élancent dans la lumière jaune pâle de l'aube. Les voix résonnent dans l'église déserte, sous la sobre voûte crème. Au point du jour, le lieu appartient encore aux moines avant l'arrivée des touristes. Derrière la haute tour Saint Nicolas, datant du XVe siècle, le frère dom Paul-Emmanuel Père Abbé nous ouvre les portes de l'enceinte du monastère.

Larges baies vitrées, coquets balcons : la noble façade de style Régence, déployant au sud ensoleillé ses ailes en double équerre, rappelle curieusement... la demeure présidentielle du Palais de l'Élysée ! Cette architecture XVIIIe et le parc en libre accès suscitent des malentendus chez les quelque 80 000 visiteurs annuels. L'installation d'une première communauté monastique au Bec date du XIIe siècle.

Aujourd'hui, le monastère Bec-Hellouin abrite quinze frères, âgés de 44 à 80 ans

Fondée en 1 034 par le bienheureux chevalier Herluin, l'abbaye se distingue un temps comme un foyer intellectuel majeur avant de fermer ses portes en 1792 après la Révolution. Le lieu sert alors de caserne de cavalerie pour l'armée ... jusqu'à ce qu'en 1948, la communauté de bénédictins de la congrégation du Mont Olivet réinvestisse l'endroit.

Aujourd'hui, les gigantesques murs du Bec-Hellouin abritent quinze frères, âgés de 44 à 80 ans, qui vivent, prient à l'église cinq fois par jour, et travaillent sur place.Allié de la beauté et de la prière, un profond silence règne entre les murs majestueux. Silence dans les cellules individuelles, où le moine se recueille et prie le matin. Silence au réfectoire, où les bénédictins prennent leurs repas côte à côte. Une sérénité palpable dans le beau cloître du XVIIIe, à peine soulignée par le discret clapotis d'une fontaine en son centre.

La quiétude, partout présente, préserve la vocation monastique des sollicitations diverses. Au sein d'une communauté réduite, les membres se trouvent tous en charge de plusieurs services : prieur et maître de chœur pour frère Claude, hôtelier et maître des novices pour frère Jean-Marie, bibliothécaire et économe pour frère Antoine etc. Sans oublier l'atelier de faïence de l'abbaye ou les tâches quotidiennes.


« Benoît est formel : le moine doit vivre du travail de ses mains, rappelle le Père Abbé, mais je reste attentif à ce que ces occupations ne nous accaparent pas. Le silence est là pour favoriser notre belle solitude, qui n'est pas une fuite des autres, mais un approfondissement du mystère pascal. »Une attitude qui interroge et fascine, dans une société où la communication tient lieu de savoir-vivre. Ici, même la notion de propriété est bannie.

« Nous ne possédons rien. Chez Benoît la pauvreté est essentielle », explique le Père Abbé. Devenir moine n’est pas un chemin pavé de roses. Les frères ont aussi eu leurs doutes et leurs accrochages. « Dès qu'il y a communauté, il y a des tensions », analyse le père Abbé. « La guerre nous touche, nous aussi. Qu'on soit cent, un millier ou quinze, les différends peuvent survenir. » Tous les soirs à Complies, les frères demandent le pardon de leurs fautes. Même hors du monde, les hommes de l'Abbaye du Bec restent de ce monde.

La boutique de l'abbaye du Bec Hellouin
→ La riche production de faïence de l'abbaye comprend des assiettes murales, des vases, des pichets, mais aussi des soupières à la flore délicate et des plats à la faune riche et variée.
→ Un CD du chœur des moines et des moniales du Bec-Hellouin et un beau livre sur Notre-Dame-du-Bec sont disponibles.
→ À deux pas des moines, les moniales de l'abbaye Sainte-Françoise-Romaine façonnent des bougies. Des spécialités gourmandes d'autres abbayes sont aussi en vente. et des spécialités gourmandes provenant d'autres abbayes livres sont disponibles.

► Sur le site ADF-Studio SM, découvrez et écoutez des extraits du CD "Psaumes la Nuit le Jour Choeur des moines et moniales de l'Abbaye du Bec-Hellouin".

Vos commentaires

0 Commentaire Réagir

Paru le 18 janvier 2018

Notre Librairie

Voyages et croisières